#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 4 Mar 2024, il est 13:36pm
«

« Notre premier match ensemble depuis 2019 »

Sport

A cause d’un dernier quart-temps perdu 7-25, les Wheelchair Belgian Lions se sont inclinés 59-75 contre les Lituaniens en ouverture de leur Euro. Le Liégeois David Offerman, auteur d’une excellente prestation avec 18 points et 13 rebonds, analyse cette défaite inaugurale et préface le choc de ce vendredi après-midi contre le Portugal.

David, après trente minutes, le marquoir affichait 52-50 en votre faveur. Mais vous vous êtes écroulés dans la dernière ligne droite. Comment expliques-tu votre panne sèche dans le dernier quart-temps ?

Nous ne sommes pas préparés physiquement pour de tels matchs. Nous avons eu trop peu d’entrainements avec l’équipe nationale, et à six ou sept joueurs seulement. Du coup, dans la dernière ligne droite, la fatigue s’est faite ressentir et nous avons perdu des ballons et raté des shoots. Il faut souligner que c’est notre premier match ensemble depuis 2019, et cela s’est vu. Nous manquons d’automatismes et les relations entre petits et grands ne furent pas assez efficaces contre les Lituaniens.

Comment juges-tu votre prestation ?

Nous nous sommes battus avec nos armes mais la paniers faciles sous l’anneau ratés restent un gros point noir. Nous ne pouvons pas nous permettre autant de ratés à ce niveau.

Tu as réussi un très solide double-double avec 18 points et 13 rebonds. Comment t’es-tu senti pour cette première rencontre de l’Euro ?

Je suis contente d’avoir pu lancer le match correctement mais, très vite, la Lituanie a mis deux grands sur moi, m’empêchant de trouver des positions intéressantes. J’ai essayé de protéger notre raquette au mieux mais la tâche était ardue. A chaque attaque, trois grands Lituaniens essayaient de nous enfoncer.

Tu as joué l’intégralité de la rencontre, justement pour essayer de rivaliser avec la taille adverse.

Je joue avec des douleurs à l’épaule et quarante minutes à ce rythme-là contre une équipe assez physique, c’est plutôt compliqué. Peut-être aurais-je dû sortir un peu pour reposer cette épaule mais c’est difficile de savoir quoi faire pendant ce genre de match. Nous manquons de taille dans les rotations pour rivaliser avec des équipes possédant plusieurs gabarits.

Après les Lituaniens, place aux Lusitaniens ! Ce vendredi après-midi, que devrez-vous faire pour vaincre le Portugal ?

Je pense que cette équipe du Portugal, battue par la Lituanie mercredi, est jouable. Les Portugais sont plus petits que nous, nous devrons profiter de cet avantage de taille pour l’emporter. Nous savons qu’ils roulent plus vite que nous mais à nous de jouer notre jeu. L’important, c’ets la récupération car nous ne sommes pas habitués à jouer deux jours de suite. Le kiné a eu du boulot (rires).

Thiebaut Colot

Votre publicité dans le magazine #Liégeois