#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 27 Fév 2024, il est 12:13pm
«

« Une explosion de saveurs »

Horeca

Bon Bon, temple de la bonne cuisine et escapade gastronomique appréciée des Liégeois a fermé ses portes… qui réouvriront prochainement alors que le chef Christophe Hardiquest s’apprête à relever de nouveaux défis.

Depuis vingt ans, Bon Bon est un temple de la gastronomie belge. Véritable institution, cette exceptionnelle adresse était l’une des escapades culinaires préférées des Liégeois en dehors de leur région. Pourtant, Bon Bon, toujours autant apprécié, a récemment fermé ses portes. « Vous n’êtes pas sans savoir que nous vivons une période particulière, celle-ci m’a permis, non seulement de réfléchir, mais aussi d’accélérer mes envies et mes visions », expliquait le chef Christophe Hardiquest sur sa page Facebook. « Après 20 ans à œuvrer au fourneau de mon enseigne Bon Bon, 20 ans d’investissement quotidien à du 200%, il est temps pour moi de tourner une page. J’aime passionnément mon métier de cuisinier et je ne cesserai jamais de l’exercer, quant à la manière, je ne l’ai pas encore définie, je suis certain que la vie me réserve de belles surprises. Quoi qu’il en soit, cette fermeture n’est pas une fin mais le début d’une nouvelle aventure ! »

Lieu de bouche réputé, endroit idéal où fêter un évènement spécial, une occasion particulière ou simplement pour ravir ses papilles, Bon Bon était l’une des destinations favorites des Liégeois en recherche de sensations culinaires. Le staff du Mailleux Comblain, équipe de basket de troisième division nationale qui termina à la seconde place de sa série, y avait fait un saut le temps d’une parenthèse enchantée. « C’était tout simplement fabuleux. C’est un restaurant deux étoiles et dès la première bouchée, nous comprenions pourquoi. Aucun détail n’est laissé au hasard, tout est calculé pour provoquer une explosion de saveurs au milieu de notre palais. C’était encore un fabuleux cadeau de la part de notre manager Christophe Henri », nous avait confié Ludovic Humblet, entraineur principal des Comblinois.

A peine fermé, nous apprenons que Bon Bon va réouvrir. En effet, dans un article de So Soir, le chef Christophe Hardiquest annonce avoir racheté la totalité des parts de son établissement qui réouvrira en novembre sous un autre nom et avec un concept bien plus exclusif autour du vin. « Dans l’ancien Bon-Bon se trouvera également notre laboratoire culinaire. C’est de là que partiront tous nos essais, toutes nos nouvelles créations comme le Jambillon des Copains, un jambon à la Gueuze qui sera très bientôt commercialisé« , précise le célèbre chef qui, lui, devra se mutliplier puisqu’il prendra très prochainement les commandes d’une maison plus que centenaire : La Mère Germaine, à Châteauneuf-du-Pape, près d’Avignon. « Je peux d’ores et déjà annoncer que ma carte sera principalement végétale. Cela me tient à coeur, surtout quand on voit le climat à l’heure actuelle… S’il y a des protéines, ce seront des protéines intelligentes. Par-là j’entends utiliser toutes les parties de l’animal, pas uniquement les morceaux considérés comme nobles« , confie Christophe Hardiquest qui pourrait encore nous surprendre très prochainement. « Une chose est sûre : je ne veux plus être l’homme d’un seul endroit, mais de plusieurs établissements », conclut-il.

Thiebaut Colot

Crédit photo : DR

KRS Logicistics