#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 25 Avr 2024, il est 10:45am
«

« Trois super petits joueurs qui évoluent dans les meilleurs clubs européens »

À la une Sport

En maitrisant totalement le Portugal, David Offerman et les Wheelchair Belgian Lions ont validé leur ticket pour les quarts de finale de l’Euro. Ils affronteront la Lettonie ce dimanche avec l’objectif de rejoindre le dernier carré de la compétition.

Une totale maitrise. C’est ainsi que se résume le beau succès des Lions contre les Lusitaniens. D’emblée, nos compatriotes ont pris le taureau par les cornes pour faire un premier écart après dix minutes : 17-23. Dans le second quart, Offerman (19 points à 9 sur 11, 7 rebonds, 3 passes et 2 steals) et Edja-Wato (24 points, 7 rebonds et 5 steals) enfonçaient le clou pour permettre à la Belgique – ultra dominante au rebond – de creuser l’avance. A la pause, le plus dur était fait : 27-44.

Le passage aux vestiaires ne tempérait pas l’ardeur des Belges qui dressaient les barbelés à la reprise pour creuser encore leur avance et faire 34-62 à la demi-heure. Les dix dernières minutes permettaient de faire tourner et d’apercevoir la belle jeunesse des Lions avec Vanden Eyde (16 points à 8 sur 11 en 18 minutes) pour valider une superbe victoire 49-75. Les Belgian Lions bouclent le premier tour à la deuxième place de leur groupe et sont qualifiés pour les quarts de finale de cet Euro où ils affronteront la Lettonie.

David, comment juges-tu votre prestation contre le Portugal ?

C’est vraiment la prestation à laquelle je m’attendais, et cela de la part de l’équipe toute entière. Nous avions vu les Portugais livrer un match contre la Lituanie. Nous avons eu une séance vidéo pour analyser les points forts et les points faibles des Lusitaniens et, sur base de cela, nous avons pu établir notre plan de match qui fut très bien appliqué.

Qu’est-ce qui a fait la différence en votre faveur ?

Nous avons défendu assez fort sur le meneur de jeu adverse qui est très rapide et très adroit. A l’intérieur, il fallait essentiellement bloquer un joueur et je m’en suis chargé. Ensuite, la grosse différence, ce sont nos deux plus jeunes qui ont assuré ! Sans doute un peu impressionnés lors du premier match, il fallait les remettre en confiance. Ils ont tous les deux joué beaucoup de ballons et apporté énormément dans leurs domaines respectifs. De plus, tous les joueurs furent impliqués et importants, les Portugais ne trouvant aucune solution. Ce fut un super match d’équipe.

Après un gros double-double contre la Lituanie, tu as rendu une nouvelle très belle copie contre le Portugal. De quoi aborder le quart de finale en confiance ?

Je me suis vraiment bien amusé sur le terrain. J’avais peur pour mon épaule mais le kiné avait bien bossé et j’ai vraiment été à l’aise pour jouer. Je n’ai rien forcé, j’ai pris des shoots faciles, je me suis occupé de la raquette et j’ai pu lancer pas mal de contre-attaques.

En quart de finale dimanche en fin de matinée, ce sera la Lettonie. Comment aborderez-vous ce match couperet ?

J’ai encore observé cette équipe jouer vendredi et je crois que c’est largement prenable. Comme le Portugal, cette équipe manque de taille. Nous allons pouvoir encore – je l’espère en tout cas – nous imposer dans la raquette. Les Lettons possèdent trois super petits joueurs qui évoluent dans les meilleurs clubs européens mais je crois que nous sommes beaucoup plus complets.

Thiebaut Colot

Adret & Ubac