#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 25 Avr 2024, il est 13:02pm
«

« Très fiers et super heureux que cela soit un Belge qui gagne à Lausanne »

À la une Sport

C’est sous les yeux de Mathilde Dewaegheneire, jeune Liégeoise expatriée à Lausanne, et d’autres compatriotes que Wout Van Aert a raflé au sprint la huitième étape d’une Grande Boucle passionnante.

Imaginez-vous l’eau scintillante du lac Léman réverbérant les rayons d’un soleil estival, des montagnes superbes entourant une ville à la fois moderne et médiévale, à l’histoire séculaire, habitée par une population polie et prévenante s’exprimant dans un français mâtiné d’un accent aussi charmant que traînant. C’est le décor quotidien de Mathilde Dewaegheneire qui, depuis le premier mai dernier, a quitté la Belgique et son job d’infirmière aux soins intensifs de Montlégia pour partir vivre et travailler à Lausanne. « La vie en Suisse, c’est vraiment super chouette », sourit-elle. « C’est vivre près des montagnes, au bord du lac, pouvoir s’y baigner et, pour l’instant, avoir l’impression d’être en vacances dès que j’ai un jour de repos. » Et d’ajouter, alors qu’elle trouve vraisemblablement dans le canton de Vaud des conditions de travail plus normales qu’en Belgique où la pénurie de personnel infirmier se fait cruellement ressentir : « La mentalité suisse est sympa aussi, plus dans le respect, dans la bienveillance. »

Si les activités ne manquent pas à Lausanne, cité historique abritant de nombreux musées, notamment, le hasard faisait que samedi, le Tour de France s’invitait sur ses belles artères. Pour l’occasion, la ville entière était en effervescence, parée de jaune, et les Lausannois – mordus de la Petite Reine – étaient descendus dans les rues pour admirer le spectacle que proposèrent les forçats de la route. « C’était la première fois que je me rendais à une étape cycliste et c’était vraiment super chouette. Il régnait une bonne ambiance, une partie de la ville était en piétonnier et pas mal d’animations avaient lieu. C’était vraiment génial ! » s’enthousiasme la jeune expat’.

Et pour embellir encore davantage cette splendide journée ensoleillée de juin, ce fut Wout Van Aert, au nez et à la barbe de Pogacar – les deux coureurs comptent désormais chacun 8 succès sur la Grande Boucle – et Matthews, qui rafla au sprint la victoire sur le boulevard lausannois. « J’étais avec un groupe de compatriotes et nous étions très fiers et super heureux que cela soit un Belge qui gagne à Lausanne », souligne Mathilde, aussi ravie de cette première « expérience » cycliste que de sa nouvelle vie en Suisse.

Thiebaut Colot

Crédit photos : Mathilde Dewaegheneire

Adret & Ubac