#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 18 Juil 2024, il est 9:04am
«

Convivialité et beaux bolides au Fastclub

À la une Société

Le Fastclub, le rendez-vous des vrais passionnés.

Le matin de Liège-Bastogne-Liège, je pris la route pour aller rencontrer des amateurs de belles mécaniques. Point de vélos en cette matinée dominicale ensoleillée mais de splendides bolides bichonnés par leurs propriétaires. C’est dans le cadre élégant et raffiné de l’Hostellerie Aulnenhof à Landen, que je rencontrai Patrick Gardavoir, fondateur du Fastclub, un groupe qui rassemble les passionnés de voitures d’exception. « Ici, contrairement à un club Ferrari ou Bentley, nos membres peuvent venir avec la voiture de leur choix à nos rassemblements », me précisa-t-il d’emblée. Créé il y a un an, le Fastclub compte déjà plus de 100 adhérents et fonctionne sur base de parrainages. « Nos membres recherchent la simplicité, la convivialité de notre organisation et peuvent profiter de rassemblements pour sortir leur voiture préférée du moment et échanger avec d’autres passionnés. »

Ce jour-là, après un petit-déjeuner, les participants allaient prendre la route pour un rallye touristique devant les mener au Château de Grandvoir. « Nous limitons toujours nos évènements à vingt voitures et quarante personnes afin que les participants puissent davantage se mélanger, discuter et profiter », me spécifia celui qui avoue avoir un faible pour Ferrari et Mercedes. « C’est ainsi plus convivial que dans les grands clubs où règne une forme d’entre-soi. »

Indépendants, chefs d’entreprise, médecins, le club se démarque par sa diversité, la gent féminine étant bien présente également ce dimanche. La participation aux activités est à prix coûtant et 25 euros par participant sont reversés à la Maison de la Flèche, un orphelinat bruxellois. « Certes, c’est une goutte d’eau dans l’océan mais cela permet de financer, notamment, des classes vertes pour les enfants. L’orphelinat assure un suivi en nous envoyant des photos des activités des bambins que nous partageons ensuite avec les adhérents du club », m’expliqua Patrick.

Solidaires et passionnés, ces amateurs de beaux bolides apprécient ces sorties dominicales. « Un jour, un membre m’a dit : « Quand je monte dans ma voiture, j’oublie tout. » Cela résume bien la relation que certains nouent avec l’automobile », me raconta celui qui possède un cabinet de consultance au Luxembourg et un large réseau. « Lors de nos rallyes touristiques, ils peuvent partager leur expérience tout en profitant des joies de la conduite sur des parcours offrant de superbes panoramas. »

Jean-Louis Rappe est l’un des membres fondateurs du Fastclub et a rencontré Patrick dans un club Ferrari. « Pour trop de personnes, faire partie d’un club est une sorte de carte d’identité. J’y ai rencontré trop peu de vrais passionnés, contrairement à ce que nous vivons avec le Fastclub », m’assura-t-il. « Nos membres aiment les belles voitures et les utilisent, ce qui n’est pas toujours le cas ailleurs. C’est tout de même particulièrement agréable de découvrir de belles régions au volant de voitures différentes. »

Elégamment installées dans la pelouse du parc et réverbérant les rayons du soleil, les Porsche, Bentley, Lotus, Jaguar, McLaren et autres Mercedes s’impatientaient de s’ébrouer sur un tracé offrant la part belle aux paysages iconiques de notre région. Leurs heureux propriétaires n’allaient pas tarder à en prendre possession pour faire vrombir leurs incroyables moteurs lors de cette balade dominicale hautement qualitative.

Thiebaut Colot

Crédit photos : Fastclub, Tom Laurent, Lucca Carspot

Adret & Ubac