#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 25 Avr 2024, il est 6:35am
«

L’appétit du petit cannibale augmente continuellement

À la une Chroniques

Incroyable Remco Evenepoel qui ne cesse de repousser ses limites et vient de se parer de rouge sur la Vuelta. Le petit cannibale confirme une fois de plus son formidable potentiel et laisse rêveurs tous les amoureux de la petite reine.

Débarqué dans le cyclisme professionnel avec le statut à la fois grisant et difficile à porter de successeur d’Eddy Merckx, Remco Evenepoel a déjà vécu un début de carrière aussi exceptionnel que chahuté. Après être devenu le plus jeune coureur à remporter une épreuve World Tour à la Classica San Sebastian, le prodige du Wolf Pack avait subi un sérieux coup d’arrêt sur une lourde chute qui aurait pu lui être fatale. Avec abnégation et enthousiasme, l’ancien joueur de foot s’est reconstruit et a repris sa marche en avant en s’adjugeant, notamment et déjà, Liège-Bastogne-Liège ce printemps puis en remportant pour la seconde fois San Sebastian.

Aligné sur la Vuelta avec des ambitions mesurées pour ce qui n’est jamais que son second grand tour, le Belge ne cesse d’épater depuis le grand départ. Ce jeudi, le petit cannibale avait faim au point de terminer deuxième de l’étape après un numéro dont il a le secret. Une performance de choix qui lui permet d’endosser le maillot rouge de leader. « C’est un grand rêve qui se réalise. C’est pour ça que j’ai autant travaillé depuis autant de temps. Ce que j’ai montré aujourd’hui, c’est peut-être un de mes plus beaux accomplissements sur un vélo. Réaliser une telle performance avec toute l’équipe dans une arrivée en montée, c’est un rêve qui devient réalité. C’est pour ça qu’on est venu sur La Vuelta. On ne peut qu’être fiers de ce qu’on a montré aujourd’hui et j’espère qu’on pourra garder ces bonnes sensations », a-t-il déclaré à la presse.

Toujours plus haut, plus vite et plus fort, Remco Evenepoel ne cesse de brûler les étapes, de griller les politesses et de confirmer son immense potentiel. Sans nul doute, la Belgique tient là un talent générationnel qui écrira à coup sûr quelques unes des plus belles pages du cyclisme moderne tout en faisant vibrer tous nos compatriotes et les innombrables amateurs de la petite reine.

Thiebaut Colot

Crédit photo : Le Secteur Pavé

Liège & Basketball