#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 4 Mar 2024, il est 12:33pm
«

« Il y a des personnes qui sortent de l’ordinaire et qui marquent la vie des autres »

À la une Sport

C’est une icône absolue qui va quitter les courts de tennis. A 41 ans, Roger Federer a annoncé ranger sa raquette pour de bon. Une décision qui n’a pas manqué de faire réagir de nombreuses personnalités liégeoise. Ciao l’artiste et merci pour tout !

Ce jeudi 15 mai, au travers d’une lettre émouvante publiée sur les réseaux sociaux, Roger Federer annonçait ce que toute la planète tennis redoutait : la fin de son immense carrière. Le Suisse qui avait fêté ses 41 ans le 8 août dernier tirera sa révérence la semaine prochaine, après la Laver Cup. Une décision dictée par des pépins physiques logiques après 24 ans au plus haut niveau. « « J’ai travaillé très dur pour retrouver ma compétitivité, mais je connais les capacités de mon corps, et ses limites. Il m’a envoyé un message récemment. J’ai 41 ans. J’ai joué plus de 1500 matchs en 24 ans. Le tennis m’a traité encore bien mieux que je n’aurais osé en rêver. Mais je dois reconnaître quand il est temps de m’arrêter », confie cette légende vivante du tennis. « « Les 24 dernières années étaient une incroyable aventure. J’ai parfois l’impression que tout est passé en 24 heures, mais en même temps, c’était tellement magique que j’ai le sentiment d’avoir déjà vécu toute une vie. Je vous remercie tout, du fond de mon cœur. Finalement, au tennis: je t’aime et je ne te quitterai jamais. »

Passé pro en 1998 – au millénaire passé ! – après avoir dominé le circuit junior avec un double sacre à Wimbledon (en simple et en double avec Olivier Rochus) et la victoire à l’Orange Bowl, celui dont la classe et l’élégance ne se sont jamais démenties a rapidement commencé son ascension, remportant son premier tournoi du Grand Chelem – Wimbledon, of course ! – en 2003 et s’emparant du trône mondial dès 2004.

Adepte d’un tennis fin et technique, irréprochable sur le court comme en dehors, Roger Federer a vu sa formidable carrière être encore magnifiée par sa rivalité avec Rafael Nadal, son ami, et Novak Djokovic, deux autres monstres sacrés de tennis masculin. Au cours des 24 dernières années, le citoyen de Bâle a remporté 103 titres dont 20 Grand Chelem, occupé pendant 310 semaines la place de numéro 1 mondial au classement ATP, détenant au passage le record du plus long règne sans interruption avec 237 semaines consécutives.

Formidable ambassadeur de ce noble sport dont la popularité n’a cessé de croître, Roger Federer a également su développer avec brio son image et sa marque pour devenir l’un des sportifs les plus influents de tous les temps, à l’instar des Michael Jordan, Lewis Hamilton, Tiger Woods et autre Cristiano Ronaldo.

L’annonce de sa retraite a bien évidemment suscité une volée de réactions. « Je suis très triste. Très triste d’apprendre la nouvelle. Cela devait arriver, il a 41 ans, et on n’est pas éternels. J’étais dans une tranche d’âge qui m’a permis de suivre ses premières victoires, quand j’étais jeune. Et puis de faire ma propre carrière, jusqu’à arriver à jouer contre lui onze fois. Avec une victoire pour moi, au Masters. C’est une très triste nouvelle, et cela fait vraiment bizarre, de savoir qu’on ne le retrouvera plus sur les courts », confie David Goffin, grand admirateur du champion helvète, à la RTBF avant d’évoquer son héritage. « Il laisse énormément de choses. Je pense qu’il va manquer énormément. Il a fait évoluer le tennis à un niveau que l’on n’avait jamais atteint. Il a été la locomotive de ce sport. On n’a pas arrêté de chercher des solutions pour essayer de suivre son train et d’être encore plus forts. Il a poussé très haut le niveau du tennis, et je ne parle pas seulement du jeu. En plus, ce qu’il a fait pour le circuit international, cela nous a propulsés vers le haut, au niveau marketing, business. Grâce à lui, on a pu jouer dans des plus grands stades, devant plus de public, avec plus de show. Le tennis tout entier a grandi grâce à lui, et le niveau a augmenté grâce à lui. Il laissera un grand vide, ça c’est sûr. »

Philippe Saive, adepte d’une autre raquette, a lui aussi laissé parler son émotion. « Il y a des personnes qui sortent de l’ordinaire et qui marquent la vie des autres. Les sportifs mais pas seulement », publie-t-il sur les réseaux sociaux. « Il avait le talent à l’état pur. Il a transformé ce talent pour devenir un des plus grands athlètes de tous les temps. La beauté de son jeu combiné à une humilité hors du commun ont fait de lui une icône mondiale. Admiré et respecté de tous, il a réussi à émouvoir le monde entier dans ses victoires mais aussi dans ses défaites les plus cruelles. Il en aura inspiré des millions et des millions, moi le premier. »

« Il a le talent, mais il a travaillé dur et de façon intelligente aussi pour s’améliorer avec la maturité. Je pense qu’il a été capable de contrôler ses émotions et de trouver un très bon équilibre dans sa vie de famille, professionnellement et avec ses amis », réagit Justine Henin pour Le Soir. « C’est une personne très détendue sur un court, ça l’a aidé à durer plus longtemps. Il y a cette petite chose assez magique, chez lui, qui le rend très spécial. Je pense qu’il fallait s’attendre à cette annonce, même si ça fait toujours mal d’imaginer le tennis sans Roger. »

Finalement, un mot semble totalement approprié pour dire au revoir à ce champion d’exception : merci !

Thiebaut Colot

Crédit photos : Roger Federer Facebook

Soumettez un sujet pour le magazine #Liégeois