#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 23 Fév 2024, il est 1:39am
«

« Ce livre a donné du sens à ce que j’ai traversé »

À la une Citoyenneté Culture Littérature Portraits Société

#Liégeois vous emmène à la rencontre de Loïc Noël, auteur de Cyber harcèlement. Comment on a hacké ma vie, un livre choc sur l’enfer vécu par ce Liégeois victime d’une machination de grande ampleur.

Cyber harcèlement. Comment on a hacké ma vie est le genre de bouquin qui secoue. C’est surtout le récit effarant des turpitudes vécues pendant plusieurs années par Loïc Noël, alors étudiant en Histoire de l’Art et Archéologie à l’Université de Liège. Fin 2011, confortablement installé dans son canapé, celui qui n’a encore que vingt-et-un ans reçoit un premier sms menaçant, suivi d’un second et d’une kyrielle d’autres dans un flot pratiquement ininterrompu. C’est le début d’une épreuve qui durera près de cinq ans.

Très vite, ce harcèlement empoisonne la vie du jeune étudiant qui reçoit, pêle-mêle, des coups de fil de personnes répondant à des annonces de prostitution ou de ventes de bien divers, dont les boîtes mails et les comptes sur les réseaux sociaux sont piratés, entraînant une litanie de messages peu amènes adressés à ses contacts. Contraint de réagir, Loïc décide de porter plainte et une enquête est rapidement ouverte. Le processus s’intensifie d’autant plus : écoutes téléphoniques, demande de rançons, usurpation de son identité, diffusion de nus réalisés grâce à une mainmise sur l’appareil photo de son téléphone, diffusion de fausses informations relatives à sa mort supposée, menaces plus graves envers ses proches et des tiers. Le paroxysme est atteint lorsque le Liégeois, présent sur un chantier de fouilles en Grèce, est arrêté manu militari et écroué avant d’être jugé pour terrorisme dans la foulée. « Je suis resté quarante-huit heures en garde à vue avant de passer immédiatement devant le juge qui n’a pas tenu compte du dossier belge déjà instruit pour cyber harcèlement », se rappelle Loïc, logiquement éprouvé par une telle mésaventure.

Au cours de ces cinq années d’enfer – le terme ne me semble pas excessif d’après la teneur de notre entretien – qui eurent un impact considérable sur la vie personnelle, sociale, affective, scolaire et professionnelle de Loïc, ce qu’il ressort est le sentiment d’abandon que mon interlocuteur eut face à la justice de notre pays. « Prouver son innocence est particulièrement ardu », me révèle-t-il. « Et je regrette que l’enquête diligentée ne fut pas davantage pertinente. À partir du moment où les enquêteurs ont retrouvé des traces informatiques sur mon propre ordinateur et mes appareils visant à me faire porter le chapeau, les enquêteurs n’ont pas suffisamment tenu compte des faits et du contexte, n’ont pas effectué assez de vérifications basiques et de terrain. »

De victime, celui qui est désormais RH Responsable formation d’une entreprise française est devenu « coupable » présumé. « Cela a créé un traumatisme conséquent car j’ai toujours eu foi en la justice », me confie-t-il. « C’est douloureux et déstabilisant de ne pas être pas cru, d’être pointé du doigt. Ces années-là furent particulièrement difficiles, je me suis senti seul, incompris. Heureusement que j’ai pu compter sur une famille soudée autour de moi car tout mon quotidien s’en est trouvé bouleversé et impacté. »

Le cauchemar a finalement pris fin lorsque le hacker malveillant, résidant à Nantes, fut mis hors d’état de nuir. « Mais cela n’a pas prouvé mon innocence », constate-t-il. « Et la ou les personnes derrière cette sordide machination n’a ou n’ont jamais été inquiétée(s). » Si lors du procès qui s’est tenu en 2021 les charges à l’encontre de ce jeune père de famille furent abandonnées, là non plus, il ne fut pas reconnu comme innocent. Un crève-cœur et une blessure, profonde, que seul le temps pourra, un jour peut-être, résorber.

« Dès l’instant où j’ai appris qu’il existait des charges contre moi et que j’allais devoir affronter le tribunal dix années après le début de cette tempête, je me suis replongé dans les innombrables procès-verbaux afin d’établir un plan de défense », continue Loïc. Une analyse minutieuse qui le conduira, avec le recul nécessaire, à se lancer dans l’écriture de Cyber Harcèlement. Comment on a hacké ma vie, un ouvrage cathartique et thérapeutique. « Ce fut avant tout un besoin personnel, celui de mettre des mots sur mes maux, de donner du sens à ce qui n’en avait jusque-là aucun pour moi, de raconter cet épisode sombre de mon existence », justifie-t-il. « Mais j’avais aussi l’envie de délivrer un message et d’attirer l’attention sur les dangers du cyber harcèlement et sur le manque de moyens existants pour le contrecarrer. »

Pour exorciser ce sujet douloureux, Loïc n’a pas ménagé ses efforts, livrant un ouvrage au style travaillé et utilisant la métaphore de la tempête comme fil conducteur. « J’ai attaché un soin particulier à la qualité de la langue et à la construction du récit car je voulais que la forme soit à la hauteur du fond », précise-t-il. Le résultat est qualitatif, le bouquin se révélant aussi plaisant à lire qu’interpellant. « Ce livre a donné du sens à ce que j’ai vécu et j’aspire à ce que ma démarche serve autant que possible. Il y a un manque de méthodologie et de moyens pour lutter contre le cyber harcèlement qui peut littéralement détruire des vies. » Et d’ajouter : « Encore aujourd’hui, imaginer que je n’ai pas été entendu par la justice me prend aux tripes. »

Les retours des lecteurs sont positifs pour ce passionné d’archéologie dont les péripéties des dix dernières années l’ont forcé à une réorientation professionnelle réussie et dont la résilience est admirable. Actuellement, Loïc apporte ses conseils avisés à deux victimes de cyber harcèlement. « Si mon expérience peut aider ne serait-ce qu’une personne, ce serait déjà formidable », reconnait-il, dans la droite ligne du héros de Michael Connelly et de son héros emblématique Harry Bosch avec son fameux « tout le monde compte ou personne ». Loïc, qui a la volonté de transmettre et d’être utile chevillée au corps comme en attestent ses ouvrages sur le mind mapping, voit plus loin. « Dans le futur, j’ai envie de créer une série sur le sujet, pas par ambition personnelle mais parce que je suis convaincu que cela répond à un besoin, que c’est d’utilité publique. En outre, j’espère pouvoir mobiliser des moyens d’action pour lutter plus efficacement et humainement contre le cyber harcèlement », développe-t-il. « Toute personne souhaitant réfléchir, créer et agir autour de cette thématique peut se tourner vers moi car je suis persuadé qu’ensemble, nous pouvons changer les choses. Je répondrai présent et prendrai mes responsabilités. » Voilà qui est dit !

Thiebaut Colot

Lien pour le livre : Amazon.fr – Cyberharcèlement- Comment on a hacké ma vie – Histoire vécue – Noël, Loïc – Livres

Facebook : Loïc Noël – Auteur conférencier | Facebook

Contact Loïc Noël : noelloic@mail.com

Adret & Ubac