#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 22 Juin 2024, il est 11:11am
«

« Être parmi les cent meilleures joueuses du monde, c’est l’idéal »

À la une Portraits Sport

En se hissant en finale du tournoi hanséatique, Ysaline Bonaventure a grimpé de plusieurs place au ranking WTA pour décrocher son meilleur classement en carrière. Qualifiée pour les quarts de finale du tournoi de Poitiers, la Stavelotaine a désormais l’assurance d’intégrer le Top 100 mondial !

Tout récemment, Ysaline Bonaventure est parvenue à se hisser jusqu’en finale du tournoi d’Hambourg, seulement vaincue 6-4, 6-3 par l’Hispano-Suisse Rebeka Masaraova. Un joli parcours dans la cité hanséatique qui permet à la Stavelotaine de grimper encore de quelques échelons au classement WTA et de se rapprocher du Top 100 en occupant depuis lundi le rang numéro 105. Mieux, en rejoignant ensuite les quarts de finale du tournoi de Poitiers qu’elle disputera face à Océane Dodin, 95ème mondiale, Ysaline Bonaventure s’assure d’intégrer le Top 100 lundi prochain.

Depuis plusieurs mois, Ysaline Bonaventure semble avoir franchi un cap dans son tennis, comme l’avait prouvé sa première participation au tableau final à Roland-Garros. Cette 105ème place mondiale est tout simplement son meilleur classement en carrière. Après avoir grimpé antérieurement jusqu’à la cent-dixième place au classement WTA, Ysaline avait dégringolé aux alentours du deux-centième rang mondial. « J’avais tendance à me plaindre lorsque j’étais proche du Top 100 mais je disputais de beaux tournois et je me rends désormais compte de ma chance », reconnaissait en mai dernier celle qui espèrait vivre enfin une année sans blessure. « J’ai souvent dû m’arrêter très tôt dans la saison et je crois que si je parviens à rester en bonne santé, les résultats suivront. »

Le Top 100, c’est un graal pour toutes les joueuses. « Être parmi les cent meilleures joueuses du monde, c’est l’idéal. Financièrement, la participation aux tableaux finaux des gros tournois permet de budgétiser l’année, les sponsors sont davantage intéressés. Cela amène une certaine sérénité et une spirale positive », m’avait confié cette sportive talentueuse lors d’un très agréable entretien à Fayenbois. « J’aime beaucoup le tennis mais j’adore encore plus la compétition. Je suis une « matcheuse », une compétitrice et j’aime me fixer des challenges pour m’aider à me surpasser. »

Nul doute qu’à ce rythme, Ysaline pourrait s’installer durablement dans le Top 100. Et ainsi confirmer sa montée en puissance.

Thiebaut Colot

Habits & Métiers