#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 23 Fév 2024, il est 2:23am
«

« Nous sommes heureux pour le club »

À la une Économie Sport

Liège Basket devrait très prochainement battre pavillon américain. Si tous les contours de l’opération ne sont pas encore précisés, de profonds bouleversements sont à attendre chez les Sang et Marine et RSW Liège Basket pourrait rapidement redevenir une place forte du basket belge.

L’information s’est répandue comme une trainée de poudre : Liège Basket est repris par des investisseurs américains. Comme le dévoile Liège & Basketball, la nouvelle a bel et bien été confirmée à Jacques Delcominette, figure incontournable du basket liégeois, par Norman Liedtke, l’ancien US de Blegny.

Concrètement, Ernie Cambo, Américain ayant fait fortune dans l’immobilier à Miami, a annoncé sur twitter être « le nouveau président de Liège Basket ». Patron de « Mickeal Sports Group » avec son associé l’ancien Blaugrana Pete Mickael ainsi que de « CFP Investment Group » aux Etats-Unis, Ernie Cambo est un véritable passionné de basket-ball et était encore très récemment le propriétaire et le coach d’une équipe portoricaine, le Humacao Greys.

Le futur nouveau propriétaire des Sang et Marine ne débarque pas seul dans la Cité ardente puisqu’il est accompagné de Brad Greenberg, grosse pointure du coaching passé, comme le rappel Liège & Basketball, par plusieurs franchises NBA, par la NCAA et différentes formations européennes avec qui il a remporté quelques titres, dont le dernier en date en Israël. L’arrivée du coach américain – et avant celles de plusieurs joueurs US d’envergure ? – signifie en parallèle la fin de l’aventure du Hutois Lionel Bosco – qui venait de qualifier Liège pour les demi-finales de la Coupe de Belgique au détriment du Brussels – à la tête de la phalange principautaire.

Selon Het Nieuwsblad, les évènements pourraient se précipiter chez les Principautaires. Greenberg pourrait ainsi déjà officier sur le banc ce week-end si toutes les garanties nécessaires étaient apportées. Bien que beaucoup d’incertitudes demeurent quant aux ambitions que pourraient afficher le Liège « made in USA », le basket liégeois ne peut que se réjouir de voir son club emblématique probablement définitivement « sauvé » et vraisemblablement disposer des ressources nécessaires pour redevenir enfin une formation de premier plan en Belgique. « Nous sommes heureux pour le club », nous a dévoilé Christophe Muytjens, DG de Liège Basket. Pour le quotidien néerlandophone, la Belgique pourrait même bientôt compter 14 formations professionnelles – contre dix actuellement – rendant caduque la toute récente BNXT League. Wait and see…

T. C.

Crédits photos : Ironi Ness Ziona, Municipalité d’Humacoa

La Maraudière