#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 23 Juil 2024, il est 1:47am
«

« Un Simenon immergé dans son époque et observateur de l’Histoire en marche »

À la une Culture Expositions

L’exposition Simenon, images d’un monde en crise vaut assurément le détour.

Georges Simenon est certainement le romancier liégeois le plus connu sur le globe. Plus de trente ans après sa disparition, il demeure l’auteur en langue française les plus traduit dans le monde, les tirages cumulés de ses livres ayant dépassé les 550 millions d’exemplaires ! Né à Liège en 1903, ce maître du roman policier, qui est régulièrement adapté au cinéma et à la télévision, continue de fasciner et de séduire, Le Monde rééditant par exemple une large partie de la collection Maigret.

Et pour fêter la cent-vingtième année de sa naissance, son fils John s’était associé avec l’ULiège et la Ville de Liège pour organiser « Le Printemps Simenon », un festival qui avait pour ambition de faire découvrir et redécouvrir l’œuvre de Simenon au travers d’expositions, de rencontres littéraires, de projections cinéma, de conférences et d’une balade thématique.

C’est dans ce cadre-là que s’inscrit la très belle exposition Simenon, images d’un monde en crise, actuellement accessible au Grand Curtius et cela jusqu’au 23 août. Cette expo se concentre sur les photos prises par l’illustre Liégeois entre 1931 et 1935, lorsqu’il avait multiplié les voyages dans le monde, en tirant des centaines de clichés.

« Les motivations de Simenon pour voyager étaient en effet multiples : voir le monde, « vivre toutes les vies », découvrir, derrière la diversité des lieux et des coutumes, ce qu’il appellera plus tard « l’homme nu ». Ce que laissent pourtant apparaître ces clichés, c’est l’inquiétude d’un regard, hanté par le souvenir de la Première Guerre et habité par la crainte de la suivante : effets dévastateurs de la grande crise, rencontre brutale de la modernité triomphante et des modes de vie traditionnels, images obsédantes des grandes migrations », précise le catalogue de l’exposition. « Ces photographies donnent donc à voir un Simenon immergé dans son époque et observateur de l’Histoire en marche, tout en fournissant le décor vrai de certains de ses plus grands romans tels que Le Coup de lune, Les Gens d’en face, Les Clients d’Avrenos ou Quartier nègre. Mais le Simenon qui fixe ainsi sur la pellicule les images d’un monde voué à disparaître dans le cataclysme de la Seconde Guerre mondiale prépare aussi son œuvre romanesque de l’après-guerre en se lançant « à la recherche de l’homme nu », c’est-à-dire d’un homme de partout et de nulle part, tel qu’il apparaît une fois débarrassé de ses attributs de rang, de caste ou de race, seul horizon de réconciliation possible dans ce monde en crise. »

Plus d’infos : Simenon, images d’un monde en crise | Grand Curtius

Thiebaut Colot

Crédit photo : Grand Curtius

Habits & Métiers