#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 30 Mai 2024, il est 9:34am
«

« Cette petite bulle où chacun peut venir se déposer comme il veut »

À la une Économie Horeca Portraits

« En Ville », c’est ce cocon bienveillant à deux pas de la place Cathédrale où il fait bon se poser pour profiter d’assiettes saines, savoureuses et généreuses. Mais pour donner un souffle nouveau à leur chouette espace de partage, Lena et Louise ont besoin de nous tous.

En Ville est une petite enclave hors du temps nichée au cœur de la Cité ardente, préservée du tumulte de la ville et des péripéties d’une vie quotidienne ô combien tourbillonnante. Un lieu où il fait bon s’attarder pour profiter de savoureuses préparations salées ou sucrées à 98% bio, 99% maison et 100% avec amour. « J’ai d’abord lancé le concept « A la maison ». Ma passion pour la cuisine a grandi avec les années et j’ai ouvert le « petit » « En Ville ». En 2019, Louise – qui est née dans un resto et a une grande expérience HoReCa – a intégré le projet et nous avons déménagé à l’endroit actuel », retrace Lena, l’une des deux propriétaires de cet établissement chaleureux.

En mai 2019, « En Ville » ouvrait donc ses portes dans un espace agrandi pour proposer ses assiettes délicieuses dans une ambiance conviviale et bon enfant. « Mais en mars de l’année suivante, le Covid nous coupait l’herbe sous le pied », contextualise celle qui auparavant travaillant dans le milieu du cinéma. « Emotionnellement, ce fut très dur pour toutes les deux. »

Le sympathique duo allait alors enchaîner les déconvenues : conjoncture économique difficile, travaux du tram, mauvais conseils et piètre suivi de leur comptable, problèmes avec leur fournisseur d’énergie et surcoût chez Resa, hausse globale des matières premières et augmentation des coûts. « Une multitude de soucis qui empêchent d’être dans une dynamique positive d’entreprise », constate Lena.

Les deux associées, qui ont un commerce sain (pas de voiture de société ni d’emprunt), ont réagi. « Nous avons restructuré « En Ville ». Nous travaillons à deux, parfois aidées par Clémentine, et ouvrons désormais le lundi à la place du samedi pour toucher les travailleurs du centre-ville et pouvoir privatiser les lieux le week-end. Le modèle est viable », précise cette sympathique trentenaire.

C’est un euphémisme : « En Ville » plaît et le concept fonctionne. Rien de plus logique tant la qualité des produits se ressent dans l’assiette et celle de l’accueil sur l’expérience des clients. « Nous avons toujours eu envie de placer l’humain au centre de notre projet, que nos clients puissent être tout entier eux-mêmes », reconnait Lena. « J’adore échanger et cuisiner pour les autres. Alors que la vie va vite, va fort, qu’on se fait parfois mal, nous sommes heureuses d’avoir pu créer cette petite bulle où chacun peut venir se déposer comme il veut. » Et d’ajouter : « C’est une formidable aventure. Il y a eu des maisons achetées à « En Ville », des naissances de bébés annoncées, des chiens présentés. C’est comme une grande famille. »

Mais pour que « En Ville » continue à exister et puisse repartir du bon pied, Lena et Louise ont besoin de se débarrasser de certains boulets (factures d’énergie, de charges sociales et d’indexation) et ont pour cela lancé une campagne de crowdfunding. Ces deux passionnées souhaitent récolter 31 800 euros afin de donner un souffle nouveau à leur petite entreprise. Dans une société trop souvent gangrenée par l’individualisme mais où parfois, comme pour Charlotte Depierreux et « Côté Cour – Côté Jardin », la solidarité fonctionne, Lena et Louise ont parié sur ce qui compte le plus pour elles : l’humain. Et plus que jamais, il est indispensable que des cocons bienveillants, des oasis de bonheur, des cantines saines et sympas, demeurent ouverts dans le centre-ville de Liège.

Plus d’infos sur le crowdfunding : CROWD-SAVING pour en ville ! – Ulule

Facebook : en Ville | Liège | Facebook

Thiebaut Colot

Crédits photos : « En Ville »

Votre publicité dans le magazine #Liégeois