#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 24 Fév 2024, il est 14:22pm
«

« Aussi valorisant que stressant d’aller batailler au plus haut niveau »

À la une Sport

Le 3 septembre à Zofingen en Suisse, la Liégeoise Delphine Thirifays participera à son premier championnat du monde Elite. Un beau défi pour la championne du monde amateure de cette discipline terriblement exigeante.

Delphine, comment s’est déroulée ta préparation ?

Les conditions furent plutôt désavantageuses pour m’entraîner. J’ai vécu ces trois derniers mois de prépa’ comme une période assez rude en devant consacrer beaucoup d’énergie pour lutter soit contre la pluie, soit contre la chaleur durant tous mes entraînements.

A quelle fréquence t’entraînes-tu ? Et privilégies-tu une discipline plutôt qu’une autre ?

En général, je suis aux alentours de vingt heures par semaine. Le but quand on est duathlète est d’axer le travail sur les deux sports. J’estime que le vélo prend davantage de temps car une « sortie longue » dure souvent quatre à cinq heures. Cependant, c’est vraiment essentiel de travailler les deux disciplines continuellement sans en délaisser une au détriment de l’autre. J’inclus également de la préparation physique deux fois par semaine : une séance d’EMS et une séance accompagnée d’un préparateur physique.

Comment vas-tu aborder ce championnat du monde ?

Comme une nouvelle expérience. C’est à la fois valorisant et très stressant d’aller batailler au plus haut niveau du duathlon.

Quels seront tes objectifs ?

Je n’ai pas un objectif précis en tête à part celui d’essayer de faire un bon chrono et de tenter de passer sous les huit heures. Je vais en Suisse avant tout pour voir où je me situe et vivre ainsi une belle opportunité de participer à mes premiers championnats du monde en Elite.

Tu as également travaillé ton mental pour ce grand rendez-vous ?

Oui, tout à fait. J’avais tendance à trop me focaliser sur mes résultats et en arrivant en Elite, j’ai perdu tous mes repères. Ma coach de vie Nathalie et mon hypnothérapeute Vanessa m’ont aidée à essayer de regarder plus loin que juste le résultat final. Finalement, cela m’a permis de me rendre compte qu’il n’y a pas que le résultat qui prime mais bien qu’il faut tenir compte de tout le processus qu’il y a derrière. Je les remercie de m’avoir fait prendre conscience de cela.

Thiebaut Colot

Crédits photos : DR

Soumettez un sujet pour le magazine #Liégeois