#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 22 Juin 2024, il est 10:24am
«

« L’art traduit des émotions »

À la une Horeca News

Aux Epicuriales, l’art s’invite dans les assiettes avec le concept « Un mets, un tableau ! ».

Ce jeudi 16 mai débuteront les Epicuriales de Liège. Un évènement gastro-festif – on est à Liège tout de même, hein – dont le succès n’est plus à prouver et qui rassemble chaque année plus de 20 000 gourmands et de gourmets. Même la météo chagrine ne devrait pas doucher l’ardeur des amateurs de bonne chère et le soleil, s’il ne brille pas au zénith, s’invitera dans les assiettes avec, notamment, le chef transalpin Alfio Bruseghini mis à l’honneur pour cette dix-huitième édition.

Merveilleuse balade gastronomique, les Epicuriales offriront un parcours riche de vingt-et-une tente, certaines occupées par des routiniers de l’évènement, d’autres par de joyeux petits nouveaux avides de faire découvrir leur univers au plus grand nombre. Cette année encore, les « Epicuraliens » seront gâtés avec une offre aussi qualitative que diversifiée. C’est bien simple, il y en aura pour tous les goûts : fruits de mer et poissons, cuisine italienne, sharing food, mets grecs ou latino-américains, saveurs tricolores alors que la viande wallonne sera à nouveau mise à l’honneur, tout comme, pour la première fois, les vins rosés européens.

« La cuisine c’est un art qui, pour ne pas s’abâtardir, a besoin de fantaisie, d’un petit grain de folie », assure Yves Courrière. « La vraie cuisine est une forme d’art. Un cadeau à partager », ajoute Oprah Winfrey. Un art qu’une multitude de chefs invités porteront au sommet lors des dîners organisés dans la Tente des chefs, le véritable épicentre de ces Epicuriales.

Si les chefs déploieront leur art et des trésors d’imagination aux fourneaux, les Epicuriales ont aussi profité de leur implantation dans le magnifique parc de la Boverie pour nouer une étroite collaboration avec le musée éponyme. « L’art traduit des émotions, celles de l’artiste et celles du spectateur. Comment ces émotions peuvent-elles être interprétées par des chefs et exprimées dans leur cuisine ? C’est le pari des Epicuriales, dont l’ambition est de réunir Art & Gastronomie au sein du concept « Un mets, un tableau », qui marie les goûts et les couleurs, qui propose aux visiteurs d’admirer des plats et de déguster des tableaux », dévoilent les organisateurs. « En pratique, chaque restaurateur sera invité à parrainer une œuvre sélectionnée par le Musée de la Boverie, à laisser parler ses sens et à associer ce tableau à l’un de ses mets. Ce plat sera clairement identifié sur la carte du restaurateur, sur le menu affiché à l’entrée de la tente et dans le guide de visite. Chaque personne dégustant cette ‘recette picturale’ recevra une invitation à découvrir l’accrochage spécifique aux Epicuriales au sein du Musée de la Boverie, au sein de la galerie des Collections permanentes de la Ville de Liège. A l’inverse, au sein du Musée, les toiles parrainées renverront le visiteur vers le restaurateur inspiré par celles-ci, via une signalisation adaptée qui invitera celui-ci à une balade gastronomique dans le parc. »

Les tableaux parrainés sont : Alfred Stevens, La parisienne japonaise (1872), Emile Claus, Le vieux jardinier (1885, Ingres, Napoléon Premier Consul (1804), Jacob Toorenvliet, Marchande de volailles (1674), Jacob Toorvenliet, Marchande de légumes, Frits Van Den Berghe, Le prisonnier (1927), Abel Grimmer, Paraboles des vignerons (16e – 17e).

Du 16 au 20 mai inclus, passionnés de cuisine, bons vivants, gastronomes avisés, curieux aux papilles excitées et visiteurs intrigués se donneront donc rendez-vous dans le parc de la Boverie, pour célébrer la gastronomie et la convivialité lors d’un évènement dont le leitmotiv a toujours été de « faire rayonner la gastronomie à Liège ».

Pour ne rien rater de toutes les nouveautés, les animations, les activités ou découvrir plus en détails les différents restaurateurs participants à l’évènement, rendez-vous sur le très complet Les Epicuriales de Liège  — Du 16 au 20 mai 2024 (Parc de la Boverie)

Thiebaut Colot

Crédits photos : Adret & Ubac

Adret & Ubac