#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 23 Juil 2024, il est 1:04am
«

Clap de fin pour Philippe Gilbert sur le théâtre de son plus bel exploit

À la une Sport

Dans l’histoire du cyclisme moderne, peu de coureurs peuvent se targuer d’un aussi impressionnant palmarès que Philippe Gilbert. Le Remoucastrien, véritable légende vivante de la Petite Reine et actuellement en train de boucler son dernier Tour de France, vient d’annoncer où et quand il raccrochera pour de bon.

Philippe Gilbert ! Ce nom, pour tous les passionnés de cyclisme de ces deux dernières décennies, est indubitablement synonyme de chevauchées folles, de victoires incroyables, de coups de panache et de coup du sort, d’attaques fulgurantes, de rodéos insensés. Il renvoie l’image d’un cyclisme généreux et intelligent, d’une véritable science de la course associée à une générosité dans l’effort jamais démentie.

Philippe Gilbert ! Ce nom, pour tous les fans de la Petite Reine, est le symbole d’une passion – le vélo – et le gage d’une Belgique noire-jaune-rouge unie derrière les superbes envolées et les succès colossaux d’un coureur qui a su inscrire son nom au panthéon de l’un des sports les plus exigeants de la planète.

Philippe Gilbert ! A quarante ans, le Remoucastrien, dispute sa dernière Grande Boucle et sa dernière saison qui l’a vu, encore, lever les bras aux Quatre jours de Dunkerke pour empocher sa quatre-vingtième victoire en carrière. Une dernière danse, un dernier baroud d’honneur qui s’achèvera le quinze octobre prochain à Valkenburg.

S’il est bien une course que l’Ardennais a su dompter et où il était pratiquement imbattable, c’est bien l’Amstel (4x vainqueur) avec un Cauberg taillé pour ses qualités de puncheur. En 2012, le 23 septembre plus précisément, Philippe y devint, à la pédale, champion du monde. Une consécration pour ce coureur unanimement apprécié et que j’avais vécue au bord de la route, laissant exploser ma joie en même temps que « Phil » se dressait sur sa monture pour porter l’estocade finale. Ce jour-là, Valkenburg était sans doute la plus belge des villes des Pays-Bas et la fête qui suivit le sacre de notre champion resta dans toutes les mémoires.

Ce sera donc sur le lieu de certains de ses plus beaux exploits que ce champion hors norme mettra un point final à son immense carrière qui l’aura vu briller partout, tout le temps, et s’adjuger quatre des cinq Monuments. « Vraiment très enthousiaste de partager cette nouvelle: je serai officiellement retraité le 15 octobre au Cauberg, là où j’ai décroché ma plus belle victoire. J’espère vous y voir« , annonce Philippe Gilbert sur les réseaux sociaux. Une fois encore, Valkenburg et le Cauberg se draperont des couleurs de notre fière nation pour célébrer celui qui aura écrit quelques unes des plus belles pages de notre sport.

Thiebaut Colot

Crédit photo : Philippe Gilbert Twitter

Soumettez un sujet pour le magazine #Liégeois