#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 4 Mar 2024, il est 12:56pm
«

Aurore Daubrun-Bureau et Daniel Thonnard rallument les étoiles

À la une Chroniques

Quelle réussite ! Le premier apéro-concert organisé à La Ferme des Loups fut un véritable succès. Il faut dire que l’évènement avait de quoi convaincre les amateurs : un concert de la fantastique mezzo-soprano Aurore Daubrun-Bureau et de l’excellent pianiste Daniel Thonnard, suivi d’une dégustation de produits du terroir.

« Il est grand temps de rallumer les étoiles », disait Guillaume Apollinaire. Cette citation du poète français qui vécut à Stavelot s’applique parfaitement à l’époque actuelle où, après deux années où la culture – considérée par certains « fous » comme non-essentielle – a souffert, nous avons plus que jamais besoin de retrouver du beau et du bon dans notre quotidien. « De s’enivrer de tout » pour paraphraser Baudelaire, de tendre vers une forme d’absolu à la recherche d’instants cristallins et suspendus.

Dans le sublime écrin qu’est cette ferme en carré rénovée avec goût, la voix d’Aurore Daubrun-Bureau se trouva sublimée devant une assistance conquise – la soirée fut sold-out en quatre jours à peine et une nouvelle date est déjà programmée le vingt octobre prochain. Après une Louve – la bière brassée sur place – ou verre de vin blanc servis dans une ambiance conviviale, les 120 mélomanes avertis prenaient place sur des chaises confortables dans le parterre ou sur la mezzanine pour assiter à l’arrivée de la chanteuse lyrique. Celle-ci était vêtue d’une élégante robe de gala et son accompagnateur habillé d’une redingote fleurie.

Pendant plus d’une heure, la chanteuse liégeoise et son acolyte proposèrent avec brio quelques morceaux icôniques du répertoire classique. Mon coeur s’ouvre à ta voix de Camille Saint-Saëns, Produgi milyye de Tchaïkovski, Von ewiger Liebe de Brahms, la superbe Chanson bohême de Bizet ou encore O mio babbino caro de Puccini ravirent les spectateurs, séduits par l’interprétation magistrale d’Aurore Daubrun-Bureau et la complicité de celle-ci avec Daniel Thonnard.

« C’est génial de découvrir des extraits d’opéra dans un cadre original », me soufflèrent en choeur une maman et sa fille. « Cela me donne envie d’aller à l’opéra », m’assura une autre spectatrice. Après une véritable standing ovation à la hauteur de la qualité de ce récital, les joyeux convives purent profiter de très gourmandes planches de fromages, charcuterie et poissons pour prolonger encore un peu la magie du moment. Une première réussie qui en appelle assurément d’autres !

Thiebaut Colot

Crédit photo : Sable

Soumettez un sujet pour le magazine #Liégeois