#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 4 Mar 2024, il est 13:16pm
«

Passionnant voyage dans les Indes orientales avec Lakmé

À la une Chroniques Culture

Avec Lakmé, l’Opéra Royal de Wallonie réussit une ouverture de saison ébouriffante, chatoyante, émouvante et passionnante. Un spectacle total dont les thèmes abordés sont plus que jamais d’actualité.

Il faisait chaud ce 27 septembre à Liège malgré la pluie qui martelait le parvis de la place de l’Opéra. Et pour cause, l’ORW proposait un voyage dans les Indes orientales avec Lakmé. Loin de sombrer dans un modernisme – coucou La Monnaie ! – exagéré et d’opter pour des décors minimalistes, David Garattini Raimondi et son équipe choisissaient de préserver l’ancrage de l’histoire à la fin du dix-neuvième siècle et de l’habiller de somptueux décors. Durant trois actes, avec parfois jusqu’à soixante personnes sur scène, dans un tourbillon de couleurs et certaines séquences surprenantes – les ombres chinoises -, nous avons vécu une excellente ouverture de saison.

Cette oeuvre de Léo Delibes dont certains morceaux – le Duo des Fleurs, l’Air des clochettes – comptent parmi les plus utilisés au cinéma et par la publicité s’est révélée puissante, exotique, émouvante aussi tout en offrant une vraie réflexion sur des thèmes parfaitement actuels : comment deux êtres venus de deux mondes, deux cultures et deux religions différents peuvent surmonter ces divergences. La danse et la culture indienne trouvent un formidable écho dans Lakmé, oeuvre résolument orientaliste qui donnent également à voir certains aspects de la colonisation dans cette opposition entre Orient et Occident.

Sur scène, Jodie Devos – qui a été accompagnée par le pianiste Daniel Thonnard au Concours Reine Elisabeth – resplendit et enthousiasme en une Lakmé plus vraie que nature, livrant une prestation de haute voltige sublimée par la musique du compositeur français. Si on peut, peut-être, reprocher à cet opéra de quelque peu tirer en longueur, il n’en reste pas moins ébouriffant, chatoyant, émouvant, passionnant. Une totale réussite qui augure d’une formidable saison à l’ORW !

Thiebaut Colot

Crédit photo : © ORW-Liège/J. Berger

KRS Logicistics