#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 23 Juil 2024, il est 1:35am
«

« Plus de 2 millions de personnes sont attendues à Saint-Malo pour le départ »

À la une Chroniques Sport

Dimanche, 138 skippers dont deux Belges s’élançeront à l’assaut de l’Atlantique pour la douzième édition de la Route du Rhum. Quelques chiffres clés de cette mythique transatlantique en solitaire que couvre #Liégeois.

Depuis plusieurs jours, Saint-Malo fourmille de monde est est devenu l’épicentre de la « planète voile ». La cause ? Le prochain départ, dimanche 6 novembre, de la douzième édition de la Route du Rhum, cette mythique translantique en solitaire qui verra 138 skippers quitter la cité malouine pour tenter de rejoindre la Guadeloupe le plus vite possible.

Deux Belges participent à cette exigeante courses au large : le Liégeois Jonas Gerckens en Class40 avec son Volvo164, aussi baptisé « Rawette », pour qui ce sera sa seconde participation, et Gilles Buekenhout à bord de son impressionnant trimaran « Jess » qui s’alignera pour la quatrième fois. Les aventuriers des mers (dont 5% sont des femmes) sont de 14 nationalités différentes. Des Américains, des Allemands, des Suisses, des Italiens mais aussi un Japonais, un Chinois, un Autralien, un Croate ou encore un Israélien sont engagés. Néanmoins, ce sont évidemment les Français qui se taillent la part du lion avec 111 engagés dont 50% d’entre-eux sont originaires de Bretagne ou y résident. C’est d’ailleurs dans cette région de France que vivent nos deux Belges, Gilles Buekenhout à Pornichet et Jonas Gerckens à Lorient, dans la « Sailing Valley ». « C’est là que sont installés les meilleurs skippers, mais également les meilleurs coachs et industries nautiques. Dix marins du Top 20 mondial y vivent et nous nous entraînons ensemble afin d’optimiser nos chances de performer », m’avait précisé Jonas en août dernier. Le plus jeune participant a 19 ans, le plus vieux 69 alors que la moyenne d’âge est de 44 ans, rien ne remplaçant l’expérience lorsque les flots se déchainent.

Les 138 bateaux engagés sont classés en six catégories distinctes en fonction de la taille du navire et de son nombre de coques, le plus petit mesurant 12 mètres et le plus grand 32 mètres. Tous ne peuvent évidemment pas aligner les mêmes performances et c’est Francis Joyon, vainqueur de l’édition 2018, qui détient le record de la course en étant parvenu à effectuer les 6562 kilomètres en 7 jours, 14 heures, 21 minutes et 47 secondes. Un véritable exploit pour celui qui possède aussi le record de participations – 7 ! – et s’aligne cette année sur son magnifique Idec Sport en Ultim 32/23, un maxi multi-coques tout simplement impressionnant..

Deux millions de personnes convergent pendant quelques jours dans la ville fortifiée chère à Vauban. « La route du Rhum, c’est un peu comme le Tour de France de la voile », notait Jonas Gerckens. « Il y a un formidable engouement pour la course au large – où l’aventure prime parfois sur l’aspect compétition et qui raconte de belles histoires humaines – et au moins vingt prétendants au Top 10. » La valorisation média de l’évènement est ainsi estimée à 114 millions d’euros et 1300 journalistes – dont votre serviteur – sont accrédités pour couvrir cet évènement sportif d’envergure.

L’ambiance, malgré la pluie, est à la fête. La Cité malouine brille et resplendit de mille feux dès que le soleil se couche, les ruelles sont animées et la voile au centre de toutes les discussions. Logique dans cette région du monde où les enfants apprennent à « barrer » en même temps qu’à marcher…

Thiebaut Colot

Crédit photos : DR et A. C.

Votre publicité dans le magazine #Liégeois