#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 14 Juin 2024, il est 14:18pm
«

« Que le spectateur puisse s’affranchir de tous les carcans en se plongeant dans mes tableaux »

À la une Art Culture

Tout le mois de décembre, Jean-Michel Dubuc expose à Ze Art Galeries aux Galeries Saint-Lambert et une de ses toiles est mises aux enchères pour soutenir l’Association du Diabète.

Comme nous vous l’annoncions dans #Liégeois voici quelques semaines, Jean-Michel Dubuc a pris ses quartiers à Ze Art Galeries, aux Galeries Saint-Lambert. « Je peins non seulement par passion mais aussi par nécessité, la peinture étant pour moi un moyen de me libérer totalement, sans aucune restriction. Et c’est aussi cela que je vise pour le spectateur : qu’il puisse s’affranchir de tous les carcans en se plongeant dans mes tableaux pour y vivre sa propre expérience », rappelle Jean-Michel sur le site des Galeries Saint-Lambert. « Mon ambition est de déconstruire et puis de reconstruire mon support grâce à une superposition de couleurs et de matières. J’utilise des plaques d’aluminium comme support et des peintures en bâtiment et différentes acryliques pour obtenir différentes brillances. Ce côté brut offre une certaine singularité aux tableaux que je souhaite proposer. Je cherche également à créer du relief et, pour cela, je mélange mes couleurs avec des feuilles et des graminées. Ces différentes textures permettent de refléter la lumière de diverses manières pour offrir une expérience émotionnelle aux spectateurs. Je travaille autant que possible à plat, immergé dans la plaque d’aluminium afin d’être spontané, libre, comme en perdant la conscience de ce que je fais afin que mes gestes soient les plus automatiques possible.« 

Les inspirations de Jean-Michel sont diverses et variées et lui permettent de se forger un style unique que nous apprécions tout particulièrement chez #Liégeois. « Plusieurs artistes m’inspirent : Pollock pour les mélanges de couleurs, Nitsch pour l’épaisseur de la peinture et Soulages qui racle et brosse. Comme ce dernier, je n’utilise pas de pinceaux mais plutôt des brosses et des spatules », confie cet artiste autodicacte sur le site web des Galeries. « L’action painting et l’expressionisme abstrait figurent parmi mes influences avec un accent mis sur les couleurs, le relief et la spontanéité.Mon désir est que comme moi qui me « perd » dans ma peinture, le spectateur s’y plonge totalement afin d’y dénicher des émotions uniques, qui font appel à son histoire et à son subconscient.« 

Comme nous l’expliquions dans le large portrait que nous lui avions consacré en mai dernier, ce fringant cinquantenaire souhaite laisser le champ libre aux spectateurs afin qu’ils puissent projeter leurs propres émotions sur ses créations, celles-ci suscitant des impressions différentes en fonctions des bagages de chacun. »Mon envie avec ce projet est d’offrir différentes visions d’une même oeuvre, à l’instar de ce qu’offre la vie où tout dépend par quel prisme on l’observe. Plus le spectateur s’approche d’un tableau, plus il peut y découvrir de nouveaux détails. Idem en se positionnant latéralement. Cette multiplication des points d’observation confirme que rien n’est jamais identique et qu’il faut aller plus loin que le premier coup d’oeil. J’aspire à ce que le spectateur s’immerge totalement dans ma peinture afin d’y projeter son imaginaire, son vécu personnel et même son inconscient pour aller chercher en lui des émotions insoupçonnées de prime abord« , précise-t-il. « En ne donnant volontairement pas de titre à mes oeuvres, je veux laisser le loisir au spectateur d’appréhender celle-ci totalement librement et ainsi d’y voir ce qu’il lui semble juste de voir, lui laissant un total libre-arbitre. »

Comme chaque artiste exposé à Ze Art Galeries, Jean-Michel Dubuc met une toile unique aux enchères. Le produit de la vente sera intégralement versé à l’Association du Diabète que Jean-Michel a choisi de soutenir. « Une association qui me tient à coeur », nous avait confié Jean-Michel avec sa pudeur habituelle. Les enchères s’arrêtent le 20 décembre, n’hésitez pas à surenchir afin de devenir l’heureux propriétaires d’une toile inspirante d’un artiste dont la cote, nous en sommes persuadés, ne peut que grimper.

Pour enchérir, rendez-vous sur ce lien : L’artiste ZAG du mois de décembre : Jean-Michel Dubuc – Les Galeries St Lambert (galeries-st-lambert.be)

Thiebaut Colot

Crédit photo : DR et Ze Art Galeries

KRS Logicistics