#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 25 Avr 2024, il est 12:53pm
«

Stéphane Gilot et Matthieu Litt lauréats du Prix de la Création 2022

À la une Art Culture News

Le travail de Stéphane Gilot et Matthieu Litt récompensé par la Ville de Liège.

Le Prix de la Création est touvert à tous les artistes nés ou domiciliés dans la province de Liège. Il est décerné depuis quinze ans par la Ville de Liège pour « récompenser l’évolution d’un artiste liégeois dans l’expression artistique contemporaine ». Ce prix – doté de 6000 euros pour le premier et 4000 euros pour le second – vise à « distinguer un parcours, un cheminement, une maturité, un travail artistique dans sa globalité ».

Le premier prix, doté de 6000 euros, a été attribué à Stéphane Ligot. Le second, doté de 4000 euros, a été décerné à Matthieu Litt. Né en 1969 à Ougrée, Stéphane Ligot vit entre Montréal et Liège. « Son travail multidisciplinaire combine le dessin, la maquette, l’installation architecturale, la vidéo et la performance. Son approche réflexive des contextes d’intervention et d’exposition, propose également un ensemble d’expérimentations sur les questions soulevées par les protocoles de collaborations interdisciplinaires », précise la Ville de Liège. « Depuis 2013, il est professeur à l’École des arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec, à Montréal. Stéphane Gilot se partage désormais entre l’Europe et l’Amérique du Nord. Ses projets récents ont été exposés aussi bien à Liège, Maastricht, Berlin ou en Irlande, qu’à Montréal, Québec, La Havane, Toronto, Boston ou Salt Lake City. »

Matthieu Litt est lui né en 1983 dans la Cité ardente. Graphiste et photographe, il s’intéresse « à la notion de distance et de rapprochement ; aux moyens qui permettent de brouiller les pistes et les repères entre des images provenant d’horizons ou de contextes radicalement différents », selon la Ville de Liège. « Terra Nullius, sa série la plus récente, se compose de photographies hyperréelles de l’Arctique qui défient presque la réalité, faisant allusion à notre sens du réel et du virtuel et à notre obsession de nous focaliser sur d’autres planètes, tout en négligeant ce que nous avons à portée de main sur terre. Allusif et contemplatif, à la fois énigmatique et poétique, son univers malléable se décline volontiers dans des scénographies étudiées, la présentation du travail pour enrichir la portée et le sens comptant tout autant pour lui que la création des images proprement dites. Cette reconstruction permet aussi de trouver des angles critiques différant des moyens traditionnels visant à éveiller le public sur les problématiques environnementales et de consommation qui lui tiennent à cœur. »

Le jury de ce prix avait reçu 24 candidatures, celles de Stéphane Gilot et Matthieu Litt s’établissant comme les meilleures. Outre les deux lauréats, Michaël Nicolaï, Fabien Rouwette et Sven Laurent ont été également été retenus par le jury pour l’exposition dans le cadre d’en Piste ! qui aura lieu à la Boverie du 25 août au 3 septembre 2023.

Thiebaut Colot

Soumettez un sujet pour le magazine #Liégeois