#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 22 Juin 2024, il est 11:48am
«

« Je regardais autour de moi pour m’assurer que je ne rêvais pas »

À la une Portraits Sport

Guillaume Reynders s’est envolé pour Hawaï afin de rencontrer la pépite belge Noel Coleman et couvrir le tournoi NCAA organisé par la fac de cette superbe île du Pacifique.

Pour beaucoup de basketteur, les Etats-Unis sont le rêve ultime, le Graal absolu. Aux States, les étudiants-athlètes peuvent bénéficier d’une bourse pour suivre un cursus universitaire tout en pratiquant leur sport favori. La NCAA est le championnat de basket universitaire et l’une des compétitions les plus médiatisées aux USA, générant des millions de dollars de recettes et plongeant, le temps de la « March Madness », le pays tout entier dans une ferveur totale. Depuis plusieurs années, de jeunes talents belges n’hésitent plus à franchir l’Atlantique pour vivre l’expérience US. Et certains se démarquent particulièrement, leurs performances étant relayées par différents médias dont Be U.

« Be U, c’est le média de référence pour suivre les basketteurs belges qui ont fait le choix de partir jouer aux USA, NCAA D1 et Junior College essentiellement », explique Guillaume Reynders. « Au jour le jour, nous rapportons les dernières prestations avec des stats et résultats, nous mettons en avant les grosses performances et les accomplissements. Et plus occasionnellement, nous réalisons une interview avec l’un des athlètes, via une série intitulée « Put Belgium on the map ». »

La dernière en date concerne Noel Coleman. « Nous sommes partis voir Noel car c’est l’un des Belges qui fait le plus parler de lui en NCAA. C’est l’un des deux meilleurs guards de la conférence Big West – l’autre étant Ajay Mitchell que nous avons pu interviewer en février dernier – et l’un des meilleurs scoreurs de cette même conférence », continue ce passionné. « De plus, je l’avais rencontré durant l’été et m’étais dit que son parcours serait intéressant à voir avec lui. »

La pépite belge porte les couleurs de l’université d’Hawaï. « Cette unif organise à chaque « Christmas break » un tournoi de basket assez réputé qui attire de grosses équipes NCAA. L’an dernier, Vanderbilt et Scottie Pippen Jr – contre qui Noel avait scoré 30 points – étaient de la partie. Cette année, il y avait des facs comme SMU, Washington State qui est l’ancienne fac de Klay Thompson ou Iona, coachée par la légende Rick Pitino », poursuit Guillaume. « Il faut bien avouer aussi que pouvoir combiner le travail avec la découverte d’une des plus belles îles du monde a pesé dans la balance. »

Sur la terre qui a vu naître Barack Obama, Guillaume a savouré l’expérience, assistant à la première victoire de l’équipe locale – qui s’est jouée sur un trois points à la dernière seconde – dans ce tournoi et profitant d’une atmosphère incroyable pendant les rencontres des Rainbow Warriors. « Comme il n’y a pas d’équipe pro dans l’état et pas d’autres teams en D1 NCAA, tous les habitants de l’île sont derrière les Rainbow Warriors et l’ambiance pendant les matchs est énorme », sourit celui qui réalise également des vidéos pour Liège & Basketball. « De plus, j’ai pu observer la confiance que dégage Noel dans son rôle de première option et celle que ses coéquipiers et son staff lui donnent. Voir un jeune Belge performer comme ça à l’autre bout du monde, c’est génial ! »

Une superbe expérience professionnelle également pour le Liégeois. « Filmer un match en bord de terrain dans une salle aussi grande que le Stan Sheriff Center qui peut accueillir plus de dix mille personnes, dans un évènement organisé par ESPN et avec une accréditation presse qui me donnait un accès total était tout simplement incroyable », s’extasie-t-il. « La première fois que je suis rentré dans la salle par le tunnel, j’ai vraiment eu des frissons. Et je prenais le temps à chaque pause de regarder autour de moi pour m’assurer que je ne rêvais pas. »

Pour voir cette super vidéo, c’est ici : https://www.instagram.com/reel/Cnw8JIrJnBL/?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Thiebaut Colot

Crédits photos : GR Productions

Liège & Basketball