#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 25 Avr 2024, il est 6:38am
«

« Les Bulldogs comptent sur leurs supporters pour mettre le feu dans l’Enfer du Longdoz »

À la une Sport

Ce samedi débutera la finale rêvée entre Liège et Heerenveen pour le titre de champion de BeNe League.

Au terme d’un fantastique parcours, les Bulldogs se sont brillament qualifiés pour la finale de la BeNe League, raflant au passage la Coupe de Belgique, l’Inter Regio Cup et le titre de champion de Belgique ! Un formidable triplé qui doit se conclure en apothéose avec un quatrième trophée : le plus important, celui de champion de BeNe League.

Pour cela, les Liégeois devront terrasser l’éternel rival Heerenveen et prendre ainsi leur revanche de la finale de la saison 2021-2022. Plus facile à écrire qu’à faire, certes, mais les Sang et Marine ont démontré au fil des mois qu’ils ont l’étoffe des champions et aborderont cette finale avec le costume du favori et l’avantage du terrain. Jordan Paulus, l’emblématique capitaine des Bulldogs ne disait pas autre chose au lendemain du sacre en Coupe de Belgique lorsqu’il affirmait que lui et son équipe ont « l’objectif clair de tout gagner ». « Nous avons créé un groupe pour gagner tous les titres cette année et n’en laisser aucun« , assurait-il alors.

Néanmoins, croire que les Flyers aborderont cet ultime rendez-vous en victimes consentantes serait indéniablement faire fausse route. Dans cette finale en trois manches gagnantes, la récupération des efforts consentis, la gestion de la fatigue et du stress seront sans nul doute aussi primordiaux que l’énergie laissée sur la glace. « Les Flyers sont toujours plus forts en fin de championnat », rappelle Louis Letté, porte-parole des Bulldogs.« Heereveen est une équipe aguerrie qui allie joueurs expérimentés comme leur joueur canadien Trevor Hunt et jeunes joueurs. Une équipe dont les meilleurs pointeurs sont les deux imports finlandais Nikkila et Ruotsalainen. Assurément deux joueurs à surveiller de très près. »

Les Liégeois ont toutefois de solides arguments et sont dans une spirale positive. « Du côté liégeois, on peut compter sur le meilleur marqueur, Bryan Henry (32 goals), et le meilleur passeur – Bryan Kolodziejczyk – de la compétition avec 49 assists et également le meilleur nombre de points (70). Troy Passingham alias « The Wall » étant lui le meilleur gardien de la compétition », présente Louis Letté. « Cette finale est une forme de revanche pour les Liégeois puisqu’il faut se rappeler que c’est face à ce même adversaire que les Bulldogs avaient été battus la saison dernière sans avoir nullement démérité, que du contraire. Le dernier match allant à la prolongation dans une patinoire de Liège en ébullition. »

Une finale de rêve entre deux équipes au top. « A n’en pas douter, nous allons assister à une très belle série avec deux équipes jouant un très beau hockey », assure le porte-parole des Sang et Marine. « Tout se jouera sur des détails. Les deux équipes se connaissent sur le bout des doigts, la victoire reviendra donc à celle qui pourra garder son calme, imposer son jeu et profiter des nombreuses occasions qui s’offriront à elle. »

La première manche aura lieu ce samedi à Liège, avant un Game 2 dimanche à Heerenveen et un Game 3 mercredi à Liège. « Les Liégeois comptent bien évidemment sur leurs nombreux supporters, Old Bastards, Fanabulls, Malmédiens qui les ont accompagnés tout au long de la saison pour mettre le feu à l’Enfer du Longdoz dès ce samedi à la patinoire de la Médiacité », conclut Louis Letté.

Thiebaut Colot

Crédit photo : TVE Photo

Votre publicité dans le magazine #Liégeois