#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 25 Avr 2024, il est 6:06am
«

« L’univers de Brel m’a profondément marqué »

À la une Culture Musique Spectacles

Bernard Debroux revisite l’oeuvre et les chansons du grand Jacques Brel ce samedi 1er avril aux Ecuries du Manège Fonck à Liège.

Jacques Brel est indubitablement une légende de la chanson française, un véritable monstre sacré du patrimoine culturel belge. Et ça tombe bien, Bernard Debroux n’a jamais hésité à s’attaquer aux légendes pour perpétuer leurs oeuvres et leur rendre hommage. Depuis 2016, celui qui fut animateur, directeur de théâtre et de centre culturel – Tournai, Namur- , programmateur artistique de festivals – Europalia, Bruxelles 2000 -, metteur en scène – Piemme, Diderot, Beaumarchais -, fondateur et éditeur de la revue Alternatives théâtrales a renoué avec sa passion ancienne pour la poésie et la chanson françaises. A la guitare, il a revisité quelques uns des plus grands auteurs et mis en musique de somptueux poèmes. En 2021, il créait un spectacle entièrement dédié à Louis Aragon. La même année, il élaborait un récital orginal autour de l’oeuvre de George Brassens pour fêter le centenaire de la naissance de ce poète et chanteur exceptionnel.

Cette année, accompagné de Thibault Dille à l’accordéon et Gaëtan Casteels à la contrebasse, Bernard Debroux s’est attelé à créer un récital consacré à l’univers de Jacques Brel. « J’ai eu la chance de voir l’artiste en scène près d’une dizaine de fois lors de ses récitals en Belgique dans les années 60. Ce furent des souvenirs marquants. Chez lui, l’engagement physique, la puissance expressionniste des interprétations étaient bouleversantes. Et évidemment impossibles à retrouver aujourd’hui », se rappelle Bernard Debroux. « Un jour le déclic s’est fait. Sans doute parce qu’au delà des chansons proprement dites, c’est son univers qui m’a profondément marqué: des chansons un peu naïves et empreintes d’idéal des débuts à l’approche nostalgique et tragique du dernier disque, en passant par l’humour décalé, belge… L’humanité qui se dégage de son œuvre est prégnante, les peintures qu’il fait de la vie et de la société peuvent être retravaillées d’une autre manière que celle des interprétations magistrales qu’il en a données. »

Cet artiste singulier ne s’imaginait pourtant pas revisiter l’oeuvre du grand Jacques. « Dans mes récitals «Voyage dans la poésie et la chanson françaises», les chansons de Jacques Brel que j’interprétais étaient celles qui se prêtaient à cette vision comme Les marquises ou Jaurès. Régulièrement, à l’issue des spectacles, des spectatrices et spectateurs m’ont encouragé à travailler le répertoire de Brel et d’y consacrer un tour de chant entier », confie Bernard Debroux qui a toujours cherché « à mettre en valeur
la qualité des textes et des musiques dans une approche où dominent la sincérité, la simplicité, la sobriété. Privilégier l’intériorité plutôt que l’extériorité. »

Ce projet Brel n’est pas conçu comme une simple succession de reprises. « Les chansons seront entourées de présentations, de commentaires, d’improvisations musicales », précise l’instigateur de ce récital qui fera étape à Liège, le samedi 1er avril au Manège Fonck avant d’être joué à Namur quelques jours plus tard et dans le sud de la France cet été. Un spectacle à ne pas manquer pour (re)découvrir les iconiques morceaux de Brel sous un jour nouveau.

Le samedi 1er avril à 20h30 aux Ecuries du Manège Fonck (2 rue Rensonnet, 4020 Liège) à 20h30

Tarifs entre 15 et 10 euros

Infos et réservations : www.festivaldeliège.be/brel ou au 0497/606402

Thiebaut Colot

Adret & Ubac