#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 23 Fév 2024, il est 1:11am
«

Les Bulldogs font un pas de géant vers le titre mais perdent Loris Darques

À la une Sport

Après leur superbe victoire dimanche dernier en terre hollandaise, les Bulldogs avaient rétabli l’égalité dans cette finale de BeNe League au meilleur des cinq manches et jouaient gros ce mercredi à la patinoire de la Médiacité pour un Game 3 dont l’issue finale pouvait offrir un avantage certain pour le titre. Attention spoiler : les Liégeois ont conquis de haute lutte une seconde victoire de rang !

« Les Bulldogs au complet abordait cette rencontre le stick entre les dents », souligne Louis Letté, porte-parole des Sang et Marine. Cette troisième manche débutait sans round d’observation, les Liégeois mettant une pression folle sur la défense des Flyers qui allait craquer à trois reprises en huit minutes ! Jordan Paulus, Bryan Henry et Bryan Kolodziejczyk allaient envoyer le palet au fond de la cage adverse et à la treizième minute, les Bulldogs menaient 3-0 !

Contraints de tenter le tout pour le tout, les Flyers allaient faire le siege devant la cage liégeoise et il fallait attendre la vingt-neuvième minute pour qu’enfin les Bataves ne parviennent à franchir l’obstacle Troy Passingham. Les Bulldogs laissaient passer l’orage et bien qu’en infériorité numérique, rajoutaient un quatrième but via Milan Jurik pour mener 4-1. Cela ne découragaient pas les visiteurs qui débutaient le troisième tiers-temps idéalement, n’ayant besoin que de quatorze secondes pour revenir à 4-2 et parvenant, quatre minutes plus tard, à recoller à 4-3. Le duel touchait à son paroxysme, les Flyers poussant pour égaliser alors que les Bulldogs s’arc-boutaient pour préserver leur avantage. « Les Liégeois ne pouvaient profiter d’un avantage numérique de cinq minutes suite à une faute crapuleuse d’un joueur hollandais sur Loris Darques qui devait sortir et être transporté à l’hôpital ou l’on diagnostiquera une triple fracture de la clavicule. Le joueur hollandais n’était pénalisé par les arbitres que d’un game match (expulsion avec un match de suspension) alors que cela méritait plus, comprenne qui pourra ! » s’insurge Louis Letté. « Les 10 dernières minutes furent âpres pour les deux équipes avec des occasions des deux côtés et une ambiance comme seuls les supporters Liégeois savent la mettre. »

Les Liégeois tenaient le choc et arrachaient de haute lutte une victoire cent fois méritée, 4-3, pour mener 2-1 dans cette finale avant d’aborder le difficile déplacement à Heerenveen ce samedi 23 mars. « Un match qui pourrait voir les Bulldogs être sacrés et ainsi éviter le test-match dimanche à Liège. Ils seront soutenus par un fort contingent de supporters qui effectueront ce long déplacement », conclut Louis Letté.

Thiebaut Colot

Crédit photo : TVE Photo

KRS Logicistics