#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 23 Juil 2024, il est 1:56am
«

Attention, « La Banque » vous fait chanter !

À la une Chroniques Culture Musique

Véritable moment suspendu, un soir de printemps, à « La Banque » grâce au duo « Un jour piano-voix », Fabienne Vanbrabant et Christel Bouhy-Di Prospero.

« La Banque » a ouvert voici peu à Louveigné. Je vous arrête tout de suite : il ne s’agit pas d’une nouvelle agence bancaire, la politique commune des enseignes financières étant au contraire de supprimer à tour de bras des établissements partout sur le territoire. Non, « La Banque », c’est une salle dédiée à la convivialité et à la culture, privatisable à la demande. Un excellent concept installé dans une ancienne… banque, l’agence Record sise rue du Pérréon et qui avait fermé ses guichets voici déjà un temps certain.

Une initiative louable et éminemment positive que l’on doit à Vivian Nissen et à son fiston Thomas qui offrent ainsi au village de Louveigné, déjà réputé pour son dynamisme, sa convivialité et ses talents – c’est dans ce magnifique hameau que réside, par exemple, le toujours inspiré peintre Jean Thomanne –, un nouvel espace favorisant le vivre-ensemble.

Ce samedi 3 juin, alors que le soleil rougeoyait dans le ciel, « La Banque » affichait complet pour une soirée dédiée au nouveau duo musical « Un jour piano-voix » composé de Fabienne Vanbrabant au piano et Christel Bouhy-Di Prospero au micro. « Nous avons décidé de nous nommer ‘Un jour’ car cela faisait des années qu’avec Fabienne nous nous disions que nous devrions, un jour, faire quelque chose ensemble », glissement malicieusement Christel dont le mari est, lui aussi, un mélomane averti. Force est de constater que ces deux passionnées ont bien fait de se lancer de… concert !

Dans une ambiance chaleureuse, les 40 convives de cette soirée qui fera date ont pu échanger autour de quelques jolis jus et cocktails, des bières bien fraîches et de mini-sandwichs savoureux avant de profiter d’un concert piano-voix qui a tenu toutes ses promesses. Pour cette représentation à… guichets fermés, Fabienne et Christel avaient convoqué quelques grands noms – Vanessa Paradis, Queen, Zazie, Michel Fugain, Axelle Red, Francis Cabrel, Daniel Balavoine ou encore Véronique Sanson – et certaines chansons iconiques telles Lola et Butterfly de Superbus, La vie en rose d’Edith Piaf, Le Géant de papier de Jean-Jacques Lafon et So far away.

Pour lancer les hostilités, Fabienne faisait courir ses doigts sur son clavier alors que Christel entamait une version lente de Lola. De sa voix cristalline et avec une humilité non-feinte, la chanteuse se mettait rapidement les spectateurs dans sa poche. Et quand Fabienne, impeccable au piano, accompagnait Christel au micro, la magie opérait sous nos yeux ébahis. Le duo trouvait rapidement ses aises et son rythme et ne manquait pas d’interagir avec son public dans une ambiance bon enfant – l’arrivée impromptue d’une retardataire provoquant quelques rires. Même les incursions dans la langue de Shakespeare se révélaient réussies et empreintes de poésie. « Il y a de l’amour partout ici », lançait d’ailleurs l’un des invités. Parce que c’est toi d’Axelle Red arrachait quelques larmes à l’assemblée qui reprenait ensuite Encore et encore, avant de s’embraser pour Le Géant de papier et Tous les cris les SOS, donnant l’impression que Balavoine était parmi nous malgré son tragique accident d’hélicoptère au Dakar en 1986. Le public en redemandait et nos héroïnes d’un jour s’exécutaient avec brio pour clore magistralement ce concert abouti. Un véritable moment suspendu à ranger précieusement dans notre boîte à (jolis) souvenirs.

Plus d’infos : Facebook

Thiebaut Colot

Crédits photos : DR

Soumettez un sujet pour le magazine #Liégeois