#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 24 Fév 2024, il est 14:36pm
«

« J’ai été honoré de pouvoir jouer pour une telle équipe devant de tels fans »

À la une Sport

Avec classe, Olivier Troisfontaines annonce son départ d’Ostende et remercie toutes celles et ceux qui ont contribué à son épanouissement à la Côte. Le Liégeois ne connait pas encore sa future destination mais ne devrait pas manquer de propositions.

Sur les terrains, Olivier Troisfontaines est un joueur d’une classe folle, capable de scorer de loin comme de près, de créer du jeu pour ses coéquipiers mais aussi d’aller au charbon, de se fondre dans un collectif et de ne pas se cacher au moment de prendre ses responsabilités. Le genre de gars que chaque coach rêve d’avoir dans son effectif et Dario Gjergja a pu compter sur loin pour contribuer aux quatre derniers titres des Côtiers.

Dans sa communication aussi Olivier Troisfontaines a la classe, comme en témoigne ce post – en français et en néerlandais ! – sous forme de lettre ouverte pour annoncer son départ de la formation qui règne sans partage sur le basket belge depuis plus d’une décennie. « Oostende, je voulais vous dire merci pour ces 4 dernières années. J’ai été honoré de pouvoir jouer pour une telle équipe devant de tels fans et d’avoir pu écrire une partie de son histoire. Mais ça a été bien plus que ça. Ma famille s’est sentie chez elle dès le premier jour et nous avons pu voir nos filles grandir et devenir des vrais petites Ostendenoars », remercie le Liégeois. « Il est temps de tourner la page. Je suis impatient de voir ce que le futur me réserve comme nouveau challenge. »

En juin dernier, Olivier Troisfontaines s’étaient confié à nous après le nouveau sacre ostendais. « Le bilan de la saison est plutôt positif. Avec la jeune équipe que nous avions, nous avons réussi à participer à toutes les finales. Mais c’est vrai que nous avons perdu 50% d’entre-elles. Je garde un petit goût un peu amer d’avoir fini comme ça en BNXT League – même si Leiden avait une belle équipe cette année – alors que j’estime que nous avions toutes les cartes en main« , avait-il analysé avant d’évoquer ce douzième titre consécutif des Côtiers. « C’est vraiment incroyable ! C’est mon quatrième titre – en comptant celui du Covid – et cela représente, pour moi, un tiers de ceux remportés sous l’ère Dario Gjergja et Djordjevic. J’ai tout de même participé à cette « legacy » créée à Ostende. Je n’arrive pas encore à réellement réaliser, je crois que ce sera à ma retraite que je me rendrai véritablement compte que j’ai participé à ce bout d’histoire du basket belge. C’est toujours très agréable de gagner des titres comme ça.« 

L’ancien Joueur belge de l’année avait également glissé quelques mots sur son avenir. « Que cela soit à Ostende ou ailleurs, j’ai envie d’un projet ambitieux. Cela sera peut-être mon dernier long contrat que je signerai avant de faire année par année. J’ai envie de signer quelque part où l’ambition est présente, où on joue pour des titres. Si Ostende veut me garder, ce sera avec plaisir que je resterais là-bas. Je pense pouvoir encore apporter beaucoup à une équipe et avoir encore deux ou trois belles années au top niveau. Après, je pense qu’on verra année après année comment mon corps supporte la charge de travail. J’ai vu des Loubry, Djordjevic, Mukubu, qui faisaient ainsi, alors pourquoi pas même si chaque individu est différent. Mais pour le moment, je me sens bien« , nous avait-il affirmé.

Nul doute qu' »Oli3F » ne devrait pas manquer de propositions dans les prochains jours et que le club qui l’engagera pourra être plus que satisfait. « Je ne sais pas encore où j’évoluerai la saison qui arrive. On discute avec des équipes mais j’essaie de trouver la meilleure situation pour moi et ma famille », nous informe Olivier en ce jeudi pluvieux.

Son séjour à la Côte restera marquant pour lui, quoi qu’il advienne. « C’est certain que cela fait quelque chose de quitter ce club car au final, mes filles ont plus vécu à la mer qu’à Liège. Et Ostende reste un club légendaire où je me sentais bien », confirme-t-il. « Mais je suis tout aussi excité de voir ce que le futur me réserve, en espérant retomber dans une équipe qui a de l’ambition pour pouvoir aller titiller Ostende. »

Pour retrouver l’entretien complet : « Je ne réalise pas encore avoir participé à ce bout d’histoire du basket belge » — #Liégeois (liegeois-magazine.be)

Thiebaut Colot

Crédit photo : FIBA

Soumettez un sujet pour le magazine #Liégeois