#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 24 Fév 2024, il est 14:05pm
«

« Je vais aux Etats-Unis pour me laisser une chance dans le basket »

À la une Portraits Sport

Diplômé en Business Economics de l’Université de Maastricht et après plusieurs saisons en D1 belge avec RSW Liège Basket, Romain Bruwier a choisi d’aller poursuivre ses études et le basket à Huntington University dans l’Indiana, aux Etats-Unis, avec un double objectif : décrocher son master et viser une carrière de basketteur professionnel.

Romain, les USA étaient un rêve pour toi ?

Oui, j’en parle depuis longtemps. Le fait que mon père (ndlr : Jean-Paul Bruwier, spécialiste du 400 mètres, huit fois champion de Belgique, a participé aux Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996 et créé le magazine Zatopek) soit allé à USC (ndlr : University of South California, avec qui il remporta la médaille de bronze des championnats universitaires américains en 1994) à mon âge a aussi beaucoup aidé. C’était un rêve mais je ne me sentais pas prêt à franchir le pas et l’Atlantique à ma sortie de rhéto. Maintenant que j’ai évolué physiquement et que j’ai un bachelier en poche, je suis plus serein que jamais.

Contrairement à ton papa qui avait rejoint la West Coast, tu as fait le choix d’aller dans l’Indiana – une terre de basket – à Huntington University. Pourquoi avoir opté pour cette fac ?

Je voulais rejoindre une école performante et qui gagne des matchs. Huntington est dans le Top 20 du pays cette année avec une grosse équipe. De toutes nouvelles infrastructures ouvrent dans les prochains jours : les Foresters mettent tout en place pour aller le plus loin possible cette année.

Sais-tu déjà quel sera ton rôle dans ta nouvelle équipe ?

Oui. Huntington a pratiquement la même équipe que l’année dernière. Les Foresters ont resigné deux meneurs qui tournaient à 15 ou 20 points par match ainsi que leur « big man » dominant dans la ligue mais ont perdu leurs postes 3 et 4 du cinq de base. Je serai là pour combler ces deux postes.

Qu’attends-tu de cette nouvelle étape dans ta vie de sportif et d’étudiant ?

J’en attends une réelle expérience de vie. Cela va me permettre de continuer à étudier après avoir obtenu mon bachelier en Business Economics à Maastricht. A Huntington, j’entreprendrai un master en management.

Gardes-tu l’envie de devenir basketteur professionnel ?

Oui, je vais aux Etats-Unis pour me laisser une chance dans le basket. Je me donne un ou deux ans à l’université avec un maximum d’entrainements. Ce sera la première année de ma carrière où le basket sera ma priorité après l’athlétisme et les études. Soit je passe un step comme joueur professionnel à l’étranger ou en Belgique, soit je rentre en Belgique humblement pour travailler grâce à mon bachelier et mon master et jouer, alors, à un niveau non-professionnel.

Pour (re)découvrir le portrait décalé de Romain : « Chez Donatello : les meilleures pizzas de la région » — #Liégeois (liegeois-magazine.be)

Thiebaut Colot

Crédit photo : Philippe Collin et GR Production

Habits & Métiers