#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 25 Avr 2024, il est 9:54am
«

« Les lignes apportent le mouvement, la matière, la construction graphique »

À la une Art Culture Événements Expositions

« Franchir la ligne », une exposition de Mydatah à découvrir au Centre culturel de Wanze. Le vernissage de cette expo pluridisciplinaire aura lieu ce 14 septembre et sera également l’occasion de dévoiler le projet « Allo ? », une installation artistique de Mydatah et Xavier Mossoux sur la Place Faniel.

Du 14 septembre au 15 octobre, le Centre culturelle de Wanze accueillera l’exposition « Franchir la ligne » de Mydatah. Une expo bien dans l’air du temps puisque cet artiste est un touche à tout talentueux, aussi à l’aise dans les collages et la sérigraphie que dans la vidéo, la customisation, l’art graphique ou encore le le vjing. « Membre des collectifs ASPËKT et DRASH, Mydatah s’inscrit dans une pratique graphique et plastique constante pour faire revivre à travers la sérigraphie, le collage ou la vidéo, des films, des photos oubliées et d’anciennes archives. Mydatah « revisite » ceux-ci et les mixe couche après couche avec des jeux de lignes graphiques », présentent les organisateurs. « À la recherche incessante de nouvelles techniques, il prend un malin plaisir à les mélanger sur tout type de supports, très régulièrement récupérés de-ci de-là. Ses créations trouvent leur matérialité à travers ces différentes techniques. Son univers repose sur des lignes, des formes géométriques, des trames et des couleurs déposées sur des documents d’un autre temps. »

Cette exposition singulière et novatrice s’articulera en deux parties. La première est le travail de la ligne en relation avec la thématique cycliste – une discipline particulièrement appréciée en Belgique. « Les lignes apportent le mouvement, la matière, la construction graphique et indiquent la direction à suivre. Au-delà de l’esthétique, cette ligne est une signature propre à chaque œuvre », précisent les équipes du Centre culturel de Wanze. La seconde partie sera consacrée au travail de la ligne, toujours, mais sur les portraits. « Les lignes reproduites sur ou autour des visages sont créées au départ d’un pattern (répétition d’un motif) sérigraphique réalisé en grand format. Ce pattern est lui-même produit à partir du mot JAIL (prison) qui est répété indéfiniment. La volonté est « d’enfermer » les personnages derrière des barreaux qui représentent un  » labyrinthe typographique  » noir, blanc ou coloré. Ces répétitions ainsi élaborées plongent le spectateur dans un trouble optique », ajoutent les organisateurs de cette exposition à voir absolument. A noter que le 17 septembre, un écrivain public viendra aider le public à émettre des souhaits ou des réflexions sur la mobilité.

Le vernissage aura lieu ce jeudi 14 septembre et sera couplé avec la présentation du projet « Allo ? » de Mydatah et Xavier Mossoux. Avec les lignes encore comme point de réflexion, cette installation artistique autour de la cabine téléphonique de la Place Faniel à Wanze restera accessible jusqu’au 8 mars 2024. « Quand le téléphone était accroché à un fil, l’être humain était libre. Libre de ses choix et affranchi de toutes servitudes numériques », soulignent les organisateurs. « Être en ligne avec son temps, c’est questionner ses avancées technologiques pour que profiter de celles-ci ne se fasse pas aux détriments d’autrui. Être en ligne avec son temps, c’est faire rimer confort avec sobriété.  Etre en ligne avec son temps, c’est rester connecté à soi, à la terre et aux autres. »

Plus d’infos : Franchir la ligne – Centre Culturel de Wanze (centreculturelwanze.be) , #11 « Allô ? » – Mydatah & Xavier Mossoux – Centre Culturel de Wanze (centreculturelwanze.be)

Thiebaut Colot

Crédits photos : Centre culturel de Wanze

Habits & Métiers