#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 22 Juin 2024, il est 12:01pm
«

« Un évènement atypique qui répond à un enjeu de société »

À la une Art Citoyenneté Culture Société

Treizième édition de la Braderie de l’Art ces 18 et 19 novembre. Un capharnaüm surréaliste, un joyeux bordel qui sort l’art des musées et des galeries en répondant à un enjeu de société : l’upcycling.

La Braderie de l’Art à Liège existe depuis 14 ans et en sera à sa treizième édition ces 18 et 19 novembre. « Le concept est né en 1991 à Roubaix sur une idée originale de Fanny Bouyagui d’Art Point M qui voulait créer un évènement atypique alors que le nom est une allusion aux célèbres braderies du Nord. A Liège, c’est le collectif 11h22 qui porte la démarche avec toujours la même équipe depuis les débuts », explique Aurélie Portois, coordinatrice chez 11h22.

11h22 est, selon les propres termes d’Aurélie, un « phénix ». Autrefois baptisée Etnik’Art, cette association milite depuis longtemps en faveur de la culture. Avec la volonté de sortir l’art des musées et des galeries, les membres de ce collectif ont organisé des expositions pluridisciplinaires sur des friches industrielles ou patrimoniales. Ils ont aussi créé des outils et des plateformes à disposition de la communauté créative et sont particulièrement actifs – tout le monde se souvient du 54 Dérivation – dans la création de tiers-lieux, ces espaces de création collective.

La Braderie de l’Art en est un magnifique exemple dont le succès est sans cesse grandissant, la dernière édition ayant rassemblé plus de 10 000 visiteurs. 24 heures dédiées à l’art, à la création et à l’upcycling. « Un évènement atypique, autrefois précurseur, qui est en phase avec les préoccupations de la population et répond à un enjeu de société », souligne Aurélie. Dans cette résidence d’artistes éphémère, plusieurs dizaines de créatifs vont créer des œuvres d’art uniques et inédites à partir de déchets industriels et autres encombrants. « Nous recevons de plus en plus de candidatures et le jury sélectionne les artistes selon quatre critères : la pertinence, l’originalité du projet porté, le potentiel de vente et l’esthétique », précise notre interlocutrice.

Samedi 18 novembre, dès 8 heures du matin, les artistes sélectionnés investiront le Bâtiment B9 de l’Ecole Supérieure des Arts de Saint-Luc et pourront s’adonner à leur art. Les portes ouvriront au grand public – l’entrée est bien évidemment gratuite – le même jour, de 18 heures à deux heures du matin ainsi que le dimanche de 9 heures à 18 heures. Le tout dans un esprit convivial et festif. Les œuvres seront proposées à la vente à des prix compris entre 1 à 400€. Un évènement unique, éco-responsable et qui permettra à des milliers de personnes de créer du lien et de découvrir l’art autrement avec ce petit côté chaleureux qui reste la marque de fabrique de la Cité ardente.

Plus d’infos : Accueil – BDA (11h22.be) , Braderie de l’Art de Liège – 24h Upcycling Market – 13th Edition | Facebook

Thiebaut Colot

Crédits photos : BDA

Adret & Ubac