#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 25 Avr 2024, il est 10:20am
«

« La triple raréfaction que nous connaissons nous pousse à nous réinventer »

À la une News Politique Santé Société

C’est désormais officiel : le CHU de Liège et l’hôpital de la Citadelle vont cosigner la convention de groupement hospitalier avec la volonté de devenir une référence inspirante et durable.

Le secteur des soins de santé est sous tension et la crise du Covid a révélé les difficultés rencontrées aussi bien par le personnel hospitalier que par les structures elles-mêmes. Un constat qui a conduit le CHU de Liège et l’hôpital de la Citadelle à envisager un rapprochement.

Ce mercredi 20 décembre, Philippe Boxho, président du CA du CHU de Liège, et Jean-Pierre Hupkens, son homologue à la Citadelle, avaient convié la presse dans le flambant neuf B3 et plus précisément à l’Exploratoire des Possibles – un nom qui a du sens – pour annoncer le rapprochement des deux institutions liégeoises. Les négociations entamées en septembre 2022 en vue de la constitution d’un groupement hospitalier entre le CHU de Liège et l’hôpital de la Citadelle prennent désormais une tournure très concrète, ce qui constitue une excellente nouvelle pour la province de Liège.

« Les deux Conseils d’administration ont mandaté les deux présidents des CA et les deux dirigeants pour cosigner la convention de groupement hospitalier qui est une étape importante car elle balise la collaboration entre le CHU de Liège et l’hôpital de la Citadelle, ce texte devant par ailleurs recevoir rapidement le feu vert des autorités ministérielles ayant les agréments dans leurs attributions », expliquait Philippe Boxho. « Ensuite, nous aurons jusqu’à deux ans pour finaliser l’accord médical », ajoutait Jean-Pierre Hupkens. « Ce qui passe par la création d’une structure faitière – une société coopérative – ayant en son sein un Conseil d’administration commun qui assurera notamment la coordination et la bonne mise en pratique de la convention de groupement. Nous procéderons également à la mise en place d’un organigramme unique en ce qui concerne le management ».

Les négociations médicales ont déjà, elles, abouti à de nombreux points de compromis et vont se poursuivre sous l’égide de facilitateurs afin de faire avaliser un accord général par les deux Conseils médicaux pour que chaque partie se retrouve équitablement dans ce projet colossal.

Ce regroupement permettra de créer l’un des plus grands hôpitaux publics universitaires belges. Le personnel pourra profiter d’une politique RH d’attractivité renforcée tandis que les patients pourront disposer d’une offre médicale d’envergure et de proximité ainsi que de soins de qualité.

« La triple raréfaction (médecins, infirmiers, moyens financiers) que nous connaissons nous pousse à nous réinventer », expliquait Jean-Pierre Hupkens. « La mise en commun des compétences et des pôles d’excellence est une condition sine qua non pour continuer à offrir à l’ensemble de la population liégeoise des soins de santé de qualité et de proximité. L’activité médicale de pointe des deux hôpitaux n’est en effet plus à démontrer ». Quant à la dimension académique, « elle restera évidemment un atout de premier plan », précise Philippe Boxho : « Nous avons l’ambition de consolider et de développer l’expérience académique acquise par le caractère universitaire du CHU. .

Ce futur groupement hospitalier emploiera 10 000 travailleurs sur 20 sites géographiques, comptera 1940 lits agréés et pourra absorber 1 700 000 rendez-vous annuels et 79 000 admissions en hospitalisation et fournir 60 000 interventions chirurgicales ! Avec une volonté claire : continuer à offrir un service public d’excellence, au bénéfice de tous, dans la qualité des soins, l’activité médicale de pointe, l’enseignement, la formation et la recherche et l’éthique pour devenir une référence inspirante et durable.

Thiebaut Colot

Crédits photos : La Citadelle

KRS Logicistics