#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 25 Avr 2024, il est 10:48am
«

« Un nouveau jeu de pistes parsemées de chausse-trappes diverses et variées »

À la une Culture Littérature News

Le nouveau roman de l’écrivain liégeois Philippe Raxhon sortira le premier juin prochain. Dans La promesse de l’Arménienne, les lecteurs pourront se régaler des nouvelles aventures de Laura Zante et François Lapierre.

Bonne nouvelle pour les amateurs de péripéties historico-policières : Philippe Raxhon sortira prochainement son nouveau roman : La promesse de l’Arménienne. Ce nouveau tome des aventures de Laura Zante et François Lapierre sera publié aux Editions Academia le premier juin prochain. « Dans La promesse de l’Arménienne, vous retrouverez Laura Zante et François Lapierre dans un nouveau jeu de pistes parsemées de chausse-trappes diverses et variées », dévoile Philippe sur ses réseaux sociaux. « Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Le Complot des philosophes (Source S) et La Solution Thalassa seront réédités à la fin de l’année, toujours chez Academia. »

Pour les plus impatiens, Philippe livre la quatrième de couverture de son nouveau récit qui « rend hommage à la fraternité des mémoires » : « Emprisonné pour avoir mentionné le génocide arménien de 1915, l’historien turc Taner Akin a entamé une grève de la faim. Le président de l’Association internationale des historiens professionnels, Isidore Kamanzi, sollicite l’historien François Lapierre pour rencontrer leur collègue détenu. Mais cette mission de solidarité cache d’autres enjeux très sensibles. Quelle est la nature de cette alliance secrète qui s’est nouée entre Kigali, Jérusalem et Erevan ? François Lapierre et sa compagne Laura Zante, en vacances en Sicile, sont loin d’imaginer combien ils en seront les instruments. Sur les chemins de la Turquie, ils seront plongés dans une quête de sources exceptionnelles concernant le génocide arménien, mais pas seulement, car la mémoire les expose à d’autres défis dangereux, à d’autres cris de détresse. »

Pour (re)découvrir le portrait consacré à Philippe Raxhon : « Le travail de la raison peut être joyeux ! » — #Liégeois (liegeois-magazine.be)

Thiebaut Colot

Crédit photo : DR

Adret & Ubac