#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 30 Mai 2024, il est 9:04am
«

« De vrais rayons de soleil »

À la une Chroniques Citoyenneté Portraits Santé Société

Plus d’une centaine de bénévoles de la Fondation Citadelle accomplissent quotidiennement un boulot essentiel auprès des patients, petits et grands. Coup d’éclairage sur les activités et les missions de cette ASBL.

Sur les hauteurs de Liège, à l’hôpital de la Citadelle, la fête de Pâques était l’occasion d’une grande distribution d’œufs en chocolat par les bénévoles de la Fondation Citadelle qui existe depuis 2017. Une structure qui a vu le jour lorsque la Croix-Rouge a cessé de s’occuper de l’accueil dans l’hôpital liégeois. « Nous avons plus de 150 bénévoles réguliers, principalement des retraités, qui sont là chaque semaine », souligne Chantal Vanberg, ancienne cheffe de salle en pédiatrie et responsable de la Fondation. « Nous faisons en sorte d’organiser des évènements pour chaque fête importante. Les personnes qui sont longtemps hospitalisées ont besoin d’un rythme et cela leur offre des moments récréatifs qui aident à égayer leur quotidien. » Et d’ajouter : « Ces différentes célébrations réjouissent les enfants et poussent parfois les plus âgés à repenser à des expériences passées. C’est très émouvant. »

Durant toute la matinée, les bénévoles ont distribué plusieurs dizaines de kilos d’œufs en chocolat, dont une partie était fournie par Galler. De quoi ramener de la joie et des sourires auprès des petits et des grands. « Cela apporte un rayon de soleil aux personnes hospitalisées », sourit Paul sous son costume de lapin.

Les missions de la Fondation sont multiples et variées. « Nous apportons une humanisation dans l’hôpital et prenons le relais du personnel soignant pour certaines tâches comme accueillir les patients, les aider dans les formalités administratives, les guider, les accompagner pour de petites courses », énumère Chantal. Une bibliothèque ambulante circule également une fois par semaine pour fournir des livres et des petits jeux. « Cela permet de discuter avec les patients pour des moments souvent qualitatifs », constate l’ancienne infirmière qui, cela saute aux yeux, a la passion de l’autre chevillée au corps.

Sur les différents sites faisant partie de La Citadelle, les bénévoles ne ménagent pas leur peine pour rendre le séjour hospitalier des patients plus confortable. Parmi les activités mises en place, il y a « Les Mamys et Papys câlins » pour les cinq salles pédiatriques. De joyeux volontaires sont présents, aux côtés des éducateurs, pour jouer, dessiner, bricoler et discuter avec les enfants. Ils proposent aussi une IRM en jeu afin que les enfants ne doivent pas être anesthésiés pour passer leur examen de résonnance magnétique. « C’est ludique et cela dédramatise l’appareil », précise Chantal. « Les résultats sont très probants. »

Impossible d’être totalement exhaustif quant aux multiples activités proposées par la Fondation mais les bénévoles ne manquent ni d’imagination, ni d’enthousiasme. Ainsi, par exemple, des animations cuisine et jeux de société sont organisées deux fois par mois à Château Rouge pour la revalidation, du jardinage est proposé non loin de La Citadelle, sans oublier « Les Chiens visiteurs », prolongement de « Un chien pour un sourire », concept lancé par Chantal il y a vingt-deux ans. « Deux fois par semaine, les enfants ont un contact privilégié avec des chiens sélectionnés par un éducateur canin. C’est d’ailleurs le chien qui choisit l’enfant », explique Chantal. « L’attitude des chiens peut fournir de précieuses indications et la relation entre l’enfant et le chien peut s’avérer thérapeutique. Tout cela dans le respect de l’animal. »

Pour mettre sur pied toutes ces activités, la Fondation est toujours en recherche de financement et n’hésite pas à se retrousser les manches. « Nous dépendons beaucoup des clubs services comme le Rotary et nous organisons régulièrement des marches, des brocantes ou encore des soupers pour récolter des fonds », informe Chantal qui, après une longue carrière à la Citadelle, y est encore presque quotidiennement. « Nous sommes une famille ici et travaillons en équipe. C’est important de savoir donner de son temps pour les autres. »

Plus d’informations : Citadelle – Fondation

Thiebaut Colot

Crédit photo : Luc Onderet

Adret & Ubac