#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 26 Sep 2023, il est 2:31
«

« C’était le feu »

À la une Culture

Si Damso, Orelsan, Sexion d’Assaut ou encore Stromae ont fait kiffer les milliers de fans présents pendant quatre jours aux Ardentes, certains spectateurs ont également taquiné la balle orange dans une ambiance de feu.

La crise sanitaire étant plus ou moins derrière nous, les festivaliers ont pu se régaler pendant quatre jours aux Ardentes avec la crème de la crème. Damso, PNL, et les autres ont envoyé du lourd – les décibels s’entendant à des kilomètres à la ronde – et fait kiffer les milliers de personnes présentes pour l’occasion.

Si, évidemment, Les Ardentes font la part belle à la musique, le nouveau site de Rocourt permettait d’offrir aux festivaliers de nombreuses animations et des plaisirs aussi divers que variés, comme avec la friterie gastronomique de Mallory Gabsi ou encore un atelier de tatouages éphémères. Les sportifs n’étaient pas oubliés puisqu’un playground hyper stylé dans la plus pure mouvance US avait été implanté en plein coeur du festival. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que cette initiative a suscité l’enthousiasme. « Au départ, nous devions juste faire jouer sept ou huit joueurs en 3×3 deux fois par jour mais nous nous sommes faits complètement dépasser par l’idée », rigole Gérald Henkin de Givemefive. « Du coup, nous avons fait jouer les festivaliers contre ma team Givemefive et c’était le feu ! »

Autour de l’aire de jeu se pressèrent les curieux et les amateurs de b-ball. « Il y avait environ six cents spectateurs autour des matchs pendant trente minutes », observe, incrédule, Gérald. Et comme sur scène, le spectacle fut au rendez-vous avec des actions incroyables, du trashtalking et du suspens.

Thiebaut Colot

Crédit photos : Conformenon

La Maraudière