#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 25 Avr 2024, il est 13:56pm
«

« Je suis l’artiste qui s’est le plus produit aux Francos »

À la une Culture Musique

Ayant depuis très longtemps tissé une étroite relation avec les Francofolies de Spa et ses festivaliers, Marka sera de nouveau sur la grande scène spadoise en ce jour de fête nationale.

Après avoir enjaillé les Liégeois au Village Gaulois le 7 juillet dernier, Marka s’apprête à faire de même ce jeudi de fête nationale aux Francofolies. Et quoi de plus normal que d’avoir programmé cet artiste inclassable un 21 juillet. « Je suis un fils de flamands mis à l’école en français. Chez moi, on parlait mal les deux langues », sourit Marka qui semble avoir pris le meilleur des deux communautés linguistiques.

Retrouver Marka aux Francofolies, c’est une évidence. « Je suis l’artiste qui s’est le plus produit aux Francos et c’est moi qui ai donné le tout premier concert au Parc des Sept Heures », m’apprend-il. « C’est un rendez-vous obligé pour moi et j’y serai le jeudi 21 juillet, sur la scène Pierre Rapsat accompagné de cuivres et d’un invité, Greg Zlap, qui fut l’harmoniciste de Johnny Hallyday. » Nul doute qu’une fois encore ce génial Brusseleir va envoyer du lourd et faire danser les foules.

Les Francos avant une grande tournée d’été

Un public que Marka retrouvera tout le mois d’août dans sa grande tournée d’été. Un concept imaginé par le chanteur durant le confinement. « J’en avais marre d’être privé de scène et j’ai contacté plusieurs villages en leur proposant de venir y chanter. » Les retours furent logiquement positifs et Marka put organiser sa tournée qui le verra notamment passer par Hotton, Sivry, Becco, Trooz ou encore Amay (dates à découvrir ici). « Je suis assez fier de ce concept que j’ai inventé. Une formule « clé sur porte » puisque je viens avec mon groupe mais également mon matériel, ma sono, à la rencontre du public. »

Après plus de quatre décennies, Marka a toujours la banane. « Je suis content d’être toujours là et ravi de pouvoir faire ma tournée d’été », avance-t-il avec une sincérité désarmante. « Je n’ai jamais vraiment eu de plan de carrière, j’ai toujours cherché à faire ce que je voulais même si, à l’époque, ce n’était pas aussi facile de s’auto-produire. » 

Thiebaut Colot

N. B. : pour retrouver le grand entretien de Marka pour #Liégeois, c’est ici.

Habits & Métiers