#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 25 Avr 2024, il est 6:24am
«

« Est-ce que vous êtes là mes Belges ? »

À la une Culture Musique

Pour la fête nationale belge, Vianney a enflammé les Francos avec une prestation aussi généreuse que magique pour un moment suspendu, un instant d’éternité.

Après Marka, chanteur qui s’est le plus produit aux Francos, pour célébrer la fête nationale belge, le toujours souriant Vianney, heureux de retrouver ceux qu’il appelle « mes Belges », prenait le relais sur la grande scène spadoise. Après deux premiers morceaux joués uniquement à la guitare, ce jeune trentenaire originaire de Pau accueillait ses compagnons : sept musiciens dont deux violonistes et un pianiste bruxellois, Elvin Galland. Toujours dans le dialogue, dans la blague – cet accent belge totalement loupé – et dans la générosité, le natif de Pau a immédiatement conquis son public qui ne manqua pas de chanter chacun des titres proposés. Une véritable alchimie entre les festivaliers et l’artiste – qui salua à plusieurs reprises la nécessité de conserver un évènement aussi unique que les Francos de Spa et répéta autant de fois sa joie d’être sur cette scène Pierre Rapsat – qui conféra à ce concert une touche de magie. « Il est toujours tellement généreux et enthousiaste sur scène », me confia ma voisine qui faisait partie des nombreux spectateurs présents ce jeudi à avoir déjà eu l’opportunité d’assister à un des shows de Vianney. « Un talent et une humilité qui font mouche », ajouta une autre spectatrice. « Et la mise en scène, avec notamment, les animations sur les écrans géants, apporte un vrai plus à la prestation. »

« Je suis venu sachant, qu’on ne voit vraiment, jamais non jamais si bien qu’avec le coeur »

En partageant sa joie, une émotion palpable et une empathie – qui firent dire à d’autres festivaliers croisés que « Vianney, ça doit vraiment aussi être un gars super dans la vraie vie » – absolument pas feintes, le Béarnais a enthousiasmé une assistance entièrement acquise à sa cause. En multipliant les faux départs, en revisitant ses plus grands tubes, en reprenant La Groupie du pianiste avec brio et en jouant jusqu’aux dernières secondes disponibles dans le planning pour conclure avec le hit d’Axelle Red Parce que c’est toi, Vianney a littéralement conquis la totalité d’un public uni dans une belle communion. Chapeau l’artiste !

Thiebaut Colot

Crédit photo : T. C.

Adret & Ubac