#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 27 Fév 2024, il est 11:25am
«

« Une vraie cuisine d’auteur dont on ne se lasse pas »

À la une Horeca News

Le Gault & Millau sort sa vingtième édition et récompense Philippe Fauchet d’un superbe 16,5/20.

Philippe Fauchet est sans nul doute l’un des plus talentueux chef de notre province. « Il fermait son restaurant et venait avec son équipe pour en faire une opération de teambuilding. Il travaillait intensément mais sans se prendre au sérieux. Sa qualité, sa rigueur furent un exemple inspirant pour les autres », se souvenait Pierre Luthers, co-organisateur des Epicuriales, quant à la venue de Philippe Fauchet en 2017 et 2018.

Le Gault & Millau ne s’est pas trompé en attribuant la note de 16,5/20 au chef liégeois dont l’établissement ne désemplit pas. « On prend plaisir à s’évader dans la campagne qui entoure le petit village de Saint-Georges pour retrouver l’univers culinaire du chef Philippe Fauchet. Celui-ci a cela de particulier qu’il vous emmène, plat après plat, au travers d’une expérience culinaire généreuse, authentique mettant à l’honneur les produits locaux et de saison. Cet artisan dans l’âme a développé une identité culinaire autour de ses racines locales », assure le célèbre guide français. « Il y associe une maîtrise des goûts et techniques, ainsi qu’une créativité sans limite. Un univers qui ne ressemble à aucun autre et où les valeurs de convivialité et de partage ont plus que jamais leur place. Le chef le démontre par son omniprésence en salle où il tranche le jambon de l’apéritif ou commente le menu qui, avec un croque-monsieur à la truffe dans les mise en bouche, fait déjà honneur au pain fabriqué quotidiennement dans la maison. De notre menu, nous retenons toute l’intensité de l’hamachi au sel proposé avec une extraction d’estragon, kalamansi et caviar séché, un plat savamment construit, tout en équilibre de saveurs. Magnifique plat de veau de chez l’incontournable Lothar Vilz décliné de trois façons: en cocotte, fumé au romarin, accompagné de son jus corsé et soyeux (dont on vide la saucière laissée à discrétion!), de cerises et de frites revisitées. On termine avec une brioche façon pain perdu accompagnée d’une glace au levain de seigle. Une vraie cuisine d’auteur dont on ne se lasse pas. »

Une nouvelle preuve que notre région regorge de jolies tables. « Nous vivons dans une région où on mange bien et où on aime bien manger. Cela va de pair », analysait d’ailleurs Antoine Olbrechts, co-organisateur des Epicuriales. « Les restaurateurs liégeois sont cool et passionnés, à l’image des Liégeois, finalement », concluait Pierre Luthers.

Infos et réservations : Philippe Fauchet Restaurant

Thiebaut Colot

Crédit photo : Philippe Fauchet Restaurant

KRS Logicistics