#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 22 Fév 2024, il est 0:29am
«

« Je crois que je ne peux peut-être pas faire autrement qu’écrire »

À la une Culture Littérature

Ce premier week-end de décembre, la neuvième édition des Fugueurs du livre, le Salon de la petite édition, se déroulera au Grand Curtius. Ce samedi, Zoé Derleyn recevra officiellement le prix Marcel Thiry pour son très beau roman Debout dans l’eau.

Le Comptoir est une librairie qui a vu le jour en 2001 dans le très charmant quartier Neuvice. Sur deux étages, ceux qui poussent la porte de ce lieu peuvent découvrir une foultitude de livres plus confidentiels. « Un des objectifs de la librairie est de permettre la « bibliodiversité » : offrir un accès aisé aux livres des éditeurs confidentiels ou difficilement accessibles et en les laissant en rayon plus longtemps que dans une librairie classique afin qu’ils trouvent leurs lecteurs », peut-on lire sur le site web de l’asbl. « L’endroit propose un espace d’exposition. Et l’association propose aussi les services d’une librairie en ligne. Le site Internet de la librairie devient ainsi une vitrine pour ces petits éditeurs. »

Ce 3 et 4 décembre, Le Comptoir du livre organise, en collaboration avec la Ville de Liège, la neuvième édition des Fugueurs du livre, le Salon de la petite édition. Une cinquantaine d’exposants sont ainsi attendus au Grand Curtius (la liste complète est ici) pour permettre aux mordus des mots de dénicher quelques pépites à dévorer immédiatement ou à glisser sous le sapin.

Ce samedi 3 décembre, à midi, le Salon ouvrira officiellement ses portes avec un verre de l’amitié et la remise du prix Marcel Thiry à Zoé Derleyn pour son très beau roman Debout dans l’eau. « Je crois que je ne peux peut-être pas faire autrement qu’écrire. J’en ai besoin pour me sentir presqu’exister, pour être complètement vivante », m’avait confié l’autrice Bruxelloise après avoir remporté ce prestigieux prix littéraire. « « Comme chaque personne engagée dans un processus créatif, je me nourris du monde, j’absorbe, je suis à l’affût. Je regarde et tente de percevoir tout ce qui m’entoure. »

Debout dans l’eau – qui fut initialement une nouvelle – met en scène une fillette de onze ans vivant, à la campagne, dans la vaste maison de ses grands-parents. « Ce n’est pas autobiographique mais je me suis inspirée de mon enfance au niveau des émotions et des sensations », me précisait cette passionnée. « Ma fille avait le même âge que l’héroïne au moment où le livre est sorti. J’avais déjà écrit quelques nouvelles avec des adolescents. J’aime bien utiliser des enfants ou des ados comme personnages principaux, cela me donne beaucoup de liberté – même si certaines contraintes de vocabulaire peuvent être plus difficiles. Les enfants n’ont pas de filtre, ils explorent le monde et leurs émotions, c’est très libérateur. »

Vous l’aurez compris, amateurs de littérature, passionnés de récits, curieux de jolies découvertes : tous se donneront rendez-vous au Grand Curtius ce premier week-end de décembre.

Plus d’infos sur Les Fugueurs du Livre : 9e Salon de la Petite édition | Grand Curtius

Thiebaut Colot

Crédit photos : Le Comptoir / Cyrus Pâques

Liège & Basketball