#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 22 Juin 2024, il est 12:28pm
«

« Une finale ne se joue pas, elle se gagne. Je suis chaud patate ! »

À la une Portraits Sport

A quelques heures d’une septième finale de Coupe de Belgique consécutive face au grand rival Herentals, Jordan Paulus, capitaine des Bulldogs, se confie à #Liégeois.

Jordan, heureux d’être de retour sur la glace pour disputer cette finale ? Comment te sens-tu depuis ton retour de blessure ?

C’était très compliqué. J’étais comme un lion en cage, surtout qu’au début, on m’avais annoncé que j’allais être absent huit semaines. Le groupe de kinés KinActive m’a vraiment aidé à revenir dans les temps et à rester en forme. J’en suis heureux et je suis chaud patate !

Que représente pour toi et pour tes coéquipiers cette septième finale consécutive contre le grand rival Herentals ?

Une finale, cela reste une finale et comme on dit, ça ne se joue pas, ça se gagne. Cette finale n’est pas différente d’une autre, je l’appréhende de la même façon que la précédente avec un objectif : la gagne. Nous savons toutefois, en vieillissant comme moi, que nous nous rapprochons de notre dernière finale. Alors peut-être que celle-ci, encore plus que les autres, je veux la gagner.

Vous connaissez parfaitement votre adversaire : est-ce un avantage ou un désavantage sur un tel match ? Quels seront les clés de ce duel ?

Je connais parfaitement l’équipe adverse pour avoir joué plusieurs années à Herentals, je connais les systèmes de jeu de cette équipe. A force de jouer contre cette équipe, mes coéquipiers la connaissent aussi très bien. Comme nous, notre adversaire de cette finale joue beaucoup avec le coeur. Ce sera vraiment l’équipe qui commettra la petite erreur qui perdra cette rencontre. Notre adversaire est plus axé vers l’offensive et les individualités alors que nous jouons plus défensivement, sur l’intelligence de jeu et le collectif.

A quel point jouer à domicile ce samedi dans l’Enfer du Longdoz peut-il être bénéfique ?

Il faut venir voir un match à Liège pour comprendre à quel point notre public nous aide. Je crois que sans nos supporters nous ne serions jamais arrivés à ce niveau-là. A Liège, nos fans sont là et nous permettent d’avoir ce « boost » en plus. C’est pour ça que c’est vraiment bien de disputer cette finale à la patinoire de la Médiacité.

Thiebaut Colot

Crédit photo : Kurt Tops

Adret & Ubac