#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 18 Juil 2024, il est 10:15am
«

« Un moment magique et une sorte d’émerveillement »

À la une Art Culture Événements Expositions

Vingt-cinq « pépites » de la « photo-peintre » liégeoise Véronique Dumont ornent les chambres du troisième étage du Nhow Hôtel à Bruxelles. Les oeuvres de cette passionnée seront dévoilées ce 18 février au cours d’un vernissage organisé dans le cadre du festival Bright Brussels.

Situé en plein coeur de Bruxelles, à un jet de pierre du Botanique, le Nhow Hôtel se veut résolument moderne et avant-gardiste. Pour éblouir ses invités, cet hôtel bruxellois expose dans ses chambres des oeuvres d’artistes contemporains dont, désormais, les « pépites » de Véronique Dumont, peintre liégeoise.

Totale autodidacte, cette passionnée n’aime rien tant que s’enfermer dans son atelier pour y réaliser ses surprenantes et colorées créations au terme d’un processus qu’elle ne cesse de perfectionner depuis plus de dix ans. Ses oeuvres vibrantes et chatoyantes sont composées d’un mélange d’acrylique, d’encres et de résines dont Véronique capture ensuite le mouvement fugace et éphémère avec un objectif photographique macro.

 « Tout a débuté par un accident », se rappelle Véronique. « Quelques temps après un stage d’initiation en 2012 chez Arqontanporin qui avait provoqué en moi une sorte de déclic, j’étais partie en vacances en Provence en emmenant avec moi mes tubes d’acrylique. » C’est à ce moment-là que le bouchon d’un tube de peinture tomba sur sa palette. En le récupérant d’un mouvement circulaire, Véronique constata que cela donnait un résultat intéressant. Elle décida de le prendre en photo et développa ensuite son concept en « imprimant » le résultat obtenu sur des parois de plexiglass pour un rendu aussi surprenant que magique.

Au fil des ans et de ses créations, l’art de cette « photo-peintre » a évolué, Véronique utilisant davantage de résine liquide dans laquelle elle infuse des pigments de couleur pour capturer des réactions instantanées, tout en y ajoutant parfois des perles d’eau. Ce qui n’a guère changé, par contre, c’est le plaisir que lui procure ce processus. « C’est ma bouffée d’oxygène. C’est un phénomène très éphémère que j’essaie de figer sur photo. Cela crée un moment magique et une sorte d’émerveillement chez moi », me confirme-t-elle.

Les explosions de couleurs des « pépites » de Véronique attirent immédiatement le regard, envoûtent les spectateurs, suscitent des émotions diverses et variées. Les tableaux de l’artiste liégeoise ont également pas mal voyagé, de la France aux Etats-Unis en passant par l’Angleterre et l’Australie pour orner les murs de résidences privées ou de lieux exclusifs comme l’Hôtel Verviers et les Thermes de Spa.

Après avoir exposé dans le Marais, à Paname, c’est à Bruxelles ce 18 février, à l’occasion du festival Bright Brussels, que Véronique présentera les vingt-cinq « pépites » qui décorent les chambres troisième étage du Nhow Hôtel. Une collaboration évidente tant cet établissement affiche un look résolument nourri d’art contemporain, ses 305 chambres étant conçues comme de petites galeries d’art.

Pour découvrir le portrait que #Liégeois avait consacré à Véronique Dumont, c’est ici.

Thiebaut Colot

www.facebook.com/3petitspointsartistes

https://veroniquedumontart.wixsite.com/website

Crédits photos : DR

Soumettez un sujet pour le magazine #Liégeois