#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 25 Avr 2024, il est 12:55pm
«

« J’ai commencé à dessiner à l’âge de trois ans »

À la une Art Culture Événements Portraits

Jean Thomanne, merveilleux artiste-peintre, expose à Chaudfontaine ces 3, 4 et 5 mars.

Ce fut un jour lambda, dans son ancienne galerie à Liège, que j’ai rencontré Jean Thomanne pour la première fois. « J’ai commencé à dessiner dès l’âge de trois ans, dans la loge de mon papa, comédien amateur », m’avait rapidement confié celui qui n’a jamais cessé depuis mais qui, longtemps, a brûlé ses toiles. « J’avais peur de décevoir mon paternel. Il m’a fallu trente ans pour ‘admettre’ mon travail. J’ai toujours été en recherche et c’est lorsque je me suis exonéré du regard des autres et du ‘qu’en dira-t-on’ que je suis parvenu à me lâcher et à m’assumer. »

Depuis lors, cet artiste inclassable et incroyablement productif a fait du chemin, tout comme ses superbes toiles qui se retrouvent un peu partout sur le globe. Ce qui n’a par contre pas changé d’un iota, c’est la démarche de Jean, son énergie et sa passion, lui qui puise dans son for intérieur son inextinguible inspiration. « Lorsque je ressens une émotion forte, j’ai directement envie de la peindre, de la traduire sur ma toile. Je ne fais ni esquisse, ni croquis et ne connais jamais le résultat final au moment d’appliquer mes premiers traits de pinceaux », expliquait-il. « Lorsque je peins, je n’ai plus de névrose ou d’angoisse, je suis à 10 000% dans le moment, totalement immergé. Je retrouve mon insouciance enfantine. »

Une seule véritable crainte anime encore ce formidable peintre à l’univers si singulier : manquer de place pour s’exprimer, comme si le format choisi n’était jamais suffisant pour déposer son trop-plein d’émotions. « Plus je travaille une toile, moins elle est finie », rigolait-il. « Mais j’ai toujours ces envies d’ailleurs et la volonté que mes personnages, qui veulent être là, puissent raconter leur histoire. » Une générosité qui se traduit également par une production conséquente, Jean peignant tous les jours ou presque et pratiquement une toile par jour ! « La toile m’aide dans le processus créatif, j’entretiens un lien presque fusionnel avec. Quant à l’inspiration, c’est aléatoire mais tout peut servir de matériau. Cependant, lorsque je suis inspiré, je dois me mettre au travail immédiatement sous peine de risquer de perdre cette sensation fugace », me précisait-t-il encore. « Je véhicule des émotions… Enfin, j’essaie. »

Je peux ici vous l’affirmer, les émotions que tentent de véhiculer Jean sont ressenties au plus profond de la chair de chaque spectateur. Devant les créations de celui qui a élu domicile à Louveigné, il est impossible de rester de marbre et de ne pas se laisser transporter dans un autre univers, enivré par les effusions de couleurs et les coups de pinceau de ce talent hors normes.

Pour celles et ceux qui n’auraient pas encore eu la chance de découvrir le travail de Jean Thomanne, pas de panique ! Une exposition éphémère se tiendra ces 3, 4 et 5 mars à la galerie de la gare de Chaudfontaine. Le vernissage aura lieu le vendredi 3 mars à partir de 18 heures. Un immanquable pour débuter ce mois de mars avec des étoiles plein les yeux !

Plus d’infos : Expo Jean Thomanne | Facebook

Thiebaut Colot

Crédits photos : Jean Thomanne

Soumettez un sujet pour le magazine #Liégeois