#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 22 Juin 2024, il est 11:15am
«

« Mon espoir, c’est de rendre plein de gens heureux »

À la une Économie Portraits

Dans le quartier de Kinkempois, la boutique-atelier RAWET vient d’ouvrir ses portes. #Liégeois est allé à la rencontre de sa fondatrice, Raphaële Vansteenberghe.

RAWET : un nom qui fleure bon le vrai Liège, celui de la convivialité, du partage, du plaisir. Et c’est un peu tout cela que l’on retrouve dans cette nouvelle enseigne qui vient d’ouvrir à Kinkempois. « RAWET, c’est une vitrine pour décorateurs, pour faire plaisir et se faire plaisir », me précise sa fondatrice Raphaële Vansteenberghe.

Si cette Angleuroise pure souche a passé quelques années, enfant, à Bruxelles, elle a toujours vécu dans son quartier, celui de Kinkempois. Et depuis toute petite, elle a cultivé son côté créatif. Passée notamment par Saint-Luc, elle fut pendant vingt ans prof de peinture en bâtiment. Une succession d’évènements lui ont donné l’occasion d’envisager une autre carrière alors même que la Belgique – et plus spécifiquement notre belle province – subissait en juillet 2021 de catastrophiques inondations« Nous vidions les caves, échangions avec nos voisins, rencontrions des personnes venues d’un peu partout et étions constamment dehors », se rappelle-t-elle à la table de son atelier, vêtue d’un tablier oldschool. « Par exemple, j’adore mes voisins libraires et je trouve ça formidable de pouvoir échanger au quotidien. »

Raphaële décide alors de donner une seconde vie à la maison qu’elle possède dans la rue de Renory et d’y installer un commerce. « La question du type de commerce se posait. Au départ, j’envisageais une cellule consacrée à l’alimentation sèche ultra-locale et ultra-verte mais, très vite, je me suis rendue compte que la base de ce que j’aime fondamentalement, c’est la création, la décoration, le bricolage », m’explique-t-elle.

Et c’est ainsi qu’accompagnée par Créa-Job, Raphaële lança RAWET, une boutique-atelier qui propose, notamment, des bijoux, des plaids, des chaussettes, des écharpes, des bougies, de la déco, des lavettes réutilisables et même quelques flacons du vin Luyck ! « J’ai rencontré différents artisans et créateurs et observé ce qui se faisait dans la région », -t-elle. « Je voulais que RAWET soit un concept différent de ce qui existe ailleurs. Désormais, c’est vingt créateurs qui sont exposés. Je fonctionne au coup de cœur en attachant beaucoup d’importance aux finitions, à l’aspect durable et responsable. Il faut que cela soit juste et correct au niveau du prix et de la qualité. » Et liégeois, forcément, même si dans son envie de partager ses coups de cœur, cette maman de trois enfants ne s’interdit rien et s’affranchit des frontières. « Il me serait impossible de vendre quelque chose que je n’apprécie pas. »

Parmi les nombreux produits qu’offre RAWET, les bougies sont directement confectionnées sur place par Raphaële. « J’utilise de la cire végétale de soja et les fragrances proviennent de Grasse », souligne-t-elle. « Ainsi, mon côté créatif rejoint mon côté social. » Le résultat est hautement qualitatif et original, il suffit de pousser la porte du magasin pour être assailli d’odeurs enivrantes.

Dans un quartier particulièrement impacté par les tragiques inondations et qui se relève doucement, observer de nouveaux commerces s’établir et proposer une offre aussi attractive que réfléchie ne peut que filer la banane. Cela tombe bien, pour Raphaële, tout doit être « prétexte à rire et sourire ». A un jet de pierre du centre-ville embouteillé, RAWET devrait rapidement attirer de nouveaux clients soucieux de trouver quelques pépites pour se gâter ou ravir leurs proches. « Mon espoir, c’est de rendre plein de gens heureux », conclut cette sympathique quadragénaire.

RAWET sur Facebook : RAWET | Liège | Facebook

Site web (en construction) : RAWET • Boutique Atelier

RAWET, rue Renory 57, 4031 Angleur

Thiebaut Colot

Crédits photos : Thomas Van Ass

Liège & Basketball