#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 30 Mai 2024, il est 9:37am
«

« Une passion et un plaisir »

À la une Culture Musique Portraits

Rencontre avec Hybrid Nights, le collectif qui fait danser les noctambules liégeois depuis 2017 et qui sera à la manœuvre ces 12 et 13 mai pour deux terribles soirées au Reflektor.

Ils sont Liégeois, ont moins de trente ans, sont médecin, professeur de langues et ingénieur biomédical et fans absolus de musique. Ils, ce sont Antoine et Adrien Panelli et Youri Servais, trois amis réunis depuis 2017 sous le nom Hybrid Nights. « Nous sommes de gros sorteurs et des passionnés de musique. Nous devions parfois aller à Bruxelles, Gand ou Anvers pour faire la fête et découvrir des artistes plus pointus et avons eu l’envie de proposer de tels évènements à Liège car nous adorons notre ville, des soirées à notre image parce que nous trouvions que l’offre était parfois un peu trop stéréotypée à Liège », commence Youri Servais.

Les trois amis décident alors de lancer leur propre collectif, Hybrid Nights, qui n’a cessé de grandir depuis malgré deux années plus compliquées, comme pour tout le secteur culturel, durant la période Covid. « Nous avions pour seul désir d’organiser des évènements différents, avec plusieurs styles, que nous ne retrouvions pas, ou peu, à Liège », poursuit ce jeune passionné de 23 ans. « Nous n’avons pas peur de mettre en avant des artistes émergents auxquels nous croyons et nous nous appliquons à proposer quelque chose de qualité et d’unique à Liège. »

Christian Loffler, programmé par Hybrid Nights et qui remplit désormais l’AB à Bruxelles.

Et le concept fonctionne ! « Le public liégeois est peut-être parfois plus difficile à aller chercher et on nous a déjà dit que si nous organisions de telles soirées à Bruxelles ou Anvers nous recevrions davantage de reconnaissance mais nous sommes contents car, désormais, le public de nos soirées croît et sait que la qualité est toujours présente », continue ce Liégeois pure souche. « C’est une passion en marge de nos boulots respectif, c’est assez chronophage mais c’est aussi et surtout un plaisir. »

L’ADN d’Hybrid Nights réside dans le live avec un fort accent électro – « il y a déjà une large offre hip-hop/rap donc c’est moins une nécessité de se positionner sur ce segment », précise Youri – ou alternatif, une ambiance festive et des formats « club », avec une multitude de DJs dont plusieurs résidents. « Nous sommes partis de rien et nous sommes ravis de voir que notre public augmente et a compris notre identité, de parvenir à rester « sustainables » avec des évents à risques, de recevoir des témoignages positifs et une certaine reconnaissance », sourit notre sympathique interlocuteur.

Au fil des années, les trois comparses peuvent se féliciter d’avoir programmé, parfois pour la première fois à Liège, des artistes qui ont par la suite vu leur cote exploser. « Nous sommes ravis de parvenir à être « pros ». Nous essayons d’avoir le « nez fin ». C’est toujours génial de rencontrer les artistes, de voir ensuite comment ils évoluent et la reconnaissance artistique qu’ils récoltent. Comme nous sommes une petite organisation, les contacts sont assez friendly », enchaine Youri. « En tant que booker, je demande toujours à chaque artiste sa dernière claque musicale. Cela m’ouvre à des découvertes et c’est chouette de partager cela ensemble et de s’amuser. »

Désormais bien installé, le collectif Hybrid Nights organise régulièrement de gros évènements pour faire danser les noctambules liégeois, a participé au Listen Festival ou s’est occupé de certains spots aux dernières Ardentes. La prochaine soirée confectionnée par les trois amis, qui peuvent désormais compter sur une équipe qui s’élargit avec plusieurs résidents, aura lieu ce 12 mai au Reflektor avec, notamment, Deki Alem en live. Le lendemain, ils seront en charge de l’organisation d’une partie de la soirée Divercity au Reflektor, toujours. « Nous adorons Liège, son ambiance chaleureuse, l’accueil et le sens du partage des Liégeois et nous trouvions que ce concept d’une soirée qui va partir dans tous les sens, avec différents styles et collectifs qui représentent la diversité, collait parfaitement à notre identité », pointe Youri. « Nous avons été honorés de la confiance placée en nous pour cette soirée de lancement à multiples facettes. Nous avons beaucoup échangé concernant le line-up. Ce sera assez éclectique, il y en aura pour tous les goûts, des lives et des DJs sets dont celui de notre résident principal qui fera le closing. Nous espérons que cette soirée sera plus que réussie. »

Deux semaines plus tard, l e 26 mai, Hybrid Nights investira le KulturA pour une soirée rock et électro. « Et nous avons encore pas mal de projets en tête alors que notre anniversaire, le 23 septembre, se profile à l’horizon », conclut Youri qui s’apprête à vivre un week-end particulièrement intense.

Plus d’infos : Hybrid Nights | Liège | Facebook

La soirée du 12 mai : HYBRID NIGHTS x LES FLANEURS présentent DEKI ALEM | Facebook

La soirée du 26 mai : HYBRID NIGHTS X POPKATARI: COILGUNS (Ch) + LANDROSE + CROWD OF CHAIRS | Facebook

Thiebaut Colot

Crédits photos : César Burton et Hybrid Nights

Adret & Ubac