#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 27 Fév 2024, il est 11:43am
«

« Le jazz est une musique qui a su évoluer avec son temps »

À la une Culture Événements Musique

Un tribute hommage à Jean-Pierre Catoul à la Brasserie Sauvenière ce vendredi et un concert solo de l’accordéoniste Tuur Florizoone samedi à au Café Le Parc : l’été démarre en musique avec Les Grignoux.

Liège est sans nul doute une ville « jazzy » et possède d’ailleurs son propre festival de jazz – le Mithra Jazz Festival – dont la renommée dépasse largement les frontières de notre « Principauté ». « Liège possède un public de connaisseurs. Ils connaissent la tradition du jazz, notamment grâce à Chet Baker et Jacques Pelzer. C’est un public exigeant et terriblement agréable »affirmait d’ailleurs Igor Gehenot après la dernière édition du Mithra Jazz Festival. Ce liégeois est l’une des figures de proue du jazz belge qui compte ou a compté dans ses rangs de véritables monstres sacrés comme Jacques Pelzer, Sadi, Francy Boland, Bobby Jaspar, René Thomas, Toots Thielemans et Philip Catherine sans qui le jazz européen ne serait pas ce qu’il est désormais : « un formidable creuset de jeunes musiciens inventifs qui ont plus que leur mot à dire dans le développement de la musique improvisée contemporaine »selon dragonjazz.com« Le jazz est une musique éponge par définition. Au cours de son histoire, elle s’est parfois greffée à d’autres et a su évoluer avec son temps », confirmait Igor Gehenot.

Jean-Pierre Catoul faisait partie de cette caste de musiciens hors pair, aussi à l’aise dans le jazz que dans la chanson française, la world et le rock. Malheureusement trop tôt disparu il y a vingt ans déjà, celui qui fut l’un des meilleurs violonistes belges de jazz a collaboré notamment avec des pointures telles que Charles Loos, Pirly Zurtrassen et Peter Hertmans tout en accompagnant des stars comme Barbara et Alain Souchon et en dirigeant le quatuor à cordes de Led Zeppelin.

Ce 30 juin, à la Brasserie Sauvenière à Liège, un hommage sous forme de tribute sera rendu à Jean-Pierre Catoul. C’est Charles Loos, l’ancien compagnon de route du violoniste hutois, qui sera à la manoeuvre avec son quintet. Pour cette formule inédite, les musiciens (Alexandr Cavalière, Eric Gertsmans, Sébastien Walnier, Thibault Dille et Charles Loos) interpréteront certaines compositions de Jean-Pierre Catoul ainsi que d’autres qui lui seront dédiées, par-delà les étoiles.

Le lendemain, au Café Le Parc, ce sera l’accordéoniste jazz Tuur Florizoone qui sera à la manoeuvre avec son concert en solo. « En tant qu’accordéoniste, j’ai été vraiment façonné par la rencontre d’autres musiciens et vous pouvez maintenant l’entendre dans mes paysages sonores. Mais, cette fois, je n’ai pas eu à prendre en compte d’autres partenaires de scène et la musique n’avait pas à être structurée comme pour un projet de groupe. Je vois ce spectacle solo comme une ode à l’accordéon, mais aussi à ce sentiment de solitude que l’on peut ressentir par moment, comme pendant un lock-out », explique-t-il.

Deux chouettes concerts signés les Grignoux qui marquent le début d’une saison estivale qui s’annonce rythmée et langoureuse.

Infos et réservations : A Tribute to Jean-Pierre Catoul (grignoux.be), Tuur Florizoone solo (grignoux.be)

Thiebaut Colot

Crédit photo : Les Grignoux

KRS Logicistics