#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 24 Juil 2024, il est 2:48am
«

« Du bonheur à l’état pur, brut, natif, volcanique, quel pied ! »

À la une Chroniques Culture

Deux splendides moments de partage à JM Dubuc Galerie by #Liégeois qui confirment que la culture fait battre tous les cœurs et provoquent de belles rencontres.

Pour son inauguration et le vernissage de l’exposition Libérate, l’inédite JM Dubuc Galerie by #Liégeois avait accueilli près de 180 personnes au son du trompettiste jazz Damien Nautet. Natalia Lara et les membres de l’Academia Alegria vinrent ensuite pour une spectaculaire démonstration de Flamenco. JM Dubuc Galerie by #Liégeois eut le plaisir de recevoir quelques jours plus tard l’écrivaine Fabienne Zutterman, finaliste du Prix Saga 2023 pour son premier roman L’Afrique pour se perdre, pour une rencontre littéraire.

Le week-end dernier, ce sont deux autres évènements culturels – gratuits pour le public, comme toujours – qui ont eu lieu dans ce nouvel espace de 500m² au premier étage des Galeries St Lambert. Véritable hub culturel mélangeant les disciplines, JM Dubuc Galerie by #Liégeois saluait la venue de Julie Grippon et de Rémi d’Agostino pour une soirée dédiée au West Coast Swing. « Les mouvements de cette danse furent adoucis au fil des époques et sont légers et fluides », précisait Julie Grippon, fervente adepte de cette danse inspirée du Lindy Hop. « Au départ, cela se dansait sur du blues et du jazz mais maintenant, on peut danser le West Coast Swing sur toutes les musiques. » Une soirée rythmée où la joie était au rendez-vous ! Les participants ont pu apprécier l’élégance, la créativité et la complémentarité du duo formé par Julie et Rémi, esquisser eux aussi plusieurs pas de danse et échanger dans une ambiance conviviale.

Le lendemain, samedi 21 octobre, c’était au tour du duo « Un jour piano-voix » de venir ravir les amoureux de chansons françaises et anglaises.  « Ce qui me plaît le plus, c’est de ressentir des émotions et de transmettre celles-ci au public », confessait la pianiste Fabienne Vanbrabant. « Faire passer des émotions – au-delà même des messages – et voir le public qui réagit donne envie de recommencer tout le temps », ajoutait la chanteuse Christelle Bouhy-Di Prospero. Défi réussi devant un public conquis par les reprises de Parce que c’est toi d’Axelle Red, Un homme heureux de William Sheller, Et bam de Mentissa, Sur un prélude de Bach de la regrettée Maurane ou encore Stay de Rihanna – « façon Jared Leto pour 30 Seconds To Mars », précisait Christelle. Et que dire de cette version du Géant de papier de Jean-Jacques Lafon ! Des rires, des larmes, des sourires, de l’émotion… « Du bonheur à l’état pur, brut, natif, volcanique, quel pied ! » pour citer Jeux d’enfants. Pendant quelques heures, les tableaux colorés de l’exposition Libérate s’animèrent au son des notes de Fabienne, de la voix envoûtante de Christelle et des bulles qui remplissaient les flûtes des spectateurs pour un formidable moment de partage.

Un véritable plébiscite qui confirmait qu’il n’y a rien de mieux que la culture et le partage pour rendre heureux !

Thiebaut Colot

Crédits photos : Sable

Votre publicité dans le magazine #Liégeois