#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 18 Juil 2024, il est 10:12am
«

« Pas de vie sans poésie »

À la une Citoyenneté Culture Événements Littérature Société Spectacles

« Langue de feu contre langue de bois » : la première édition de La Slamerie prend ses quartiers à Huy pour une année complète d’activités slam tout feu tout flamme.

« Huy avait déjà son célèbre Mur, sa traversée de la Meuse à la nage et son téléphérique. Reconnue pour son dynamisme culturel et artistique exceptionnel, la cité mosane a aussi, désormais, sa scène slam : La Slamerie », annoncent les responsables de cet évènement qui va insuffler une poésie toute contemporaine dans le quotidien des Hutois. « Une année durant, Huy résonnera aux mots, aux émotions, aux rimes et aux clameurs des poétesses et poètes de la scène slam belge francophone. De septembre 2024 à juin 2025, La Slamerie invite poétesses et poètes autour de « Causeries poéthiques » et de soirées micro ouvert faisant la part belle à la parole performée en live, à la découverte et aux rencontres avec le grand public. »

Une première édition qui proposera aux spectateurs – que les organisateurs espèrent nombreux – de sacrées références : Laurence Vielle, Lisette Lombé, Jérémie Tholomé, Marie Darah, Mel Moya, Michaël Lambert, Laura Schlichter, Aurélien, Dony, Julie Lombe et Catherine Barsics. Ces micros ouverts et « Causeries poéthiques » se tiendront à l’Atelier Rock de Huy chaque 2ème jeudi du mois, de septembre 2024 à juin 2025, mais deux évènements sont organisés en mai et juin histoire de s’échauffer : un atelier slam chez Vie Féminine au Centre culturel de Huy le jeudi 20 juin en présence de M’sieur 13 et la diffusion du film Autodéfense poétique à l’Imagix de Huy le jeudi 27 juin.

Depuis plusieurs années, le slam a le vent en poupe. « Né fin des années 80 dans un bar de Chicago en marge des circuits poétiques traditionnels, le slam place l’oralité et la performance live au premier plan. L’idée des tournois de Slam de poésie va très vite se répandre et dépasser les frontières des States, pour notamment contaminer l’Europe », rappellent les organisateurs. « Art oratoire à part entière, le slam cultive volontiers ses singularités : confronté au public, chaque slameuse ou slameur interprète un texte original et use de stratégies poétiques pour toucher le spectateur dans une grande économie de moyens (juste sa voix, son corps et le travail sur la langue, sans aucun accessoire ni musique, et dans un laps de temps n’excédant pas les trois minutes chrono). L’objectif est effectivement de renforcer le lien entre l’auteur et le récepteur grâce aux mots et à la performance. »

Ces micros ouverts seront accessibles à toutes et tous, les inscriptions se faisant sur place le jour même. « Si on parle de « tournois » de slam, il n’y a pas de compétition lors des micros ouverts. Ce qui compte, c’est de trouver son propre style pour traduire et partager ses propres émotions. La pratique et l’écoute du slam sont évidemment accessibles à toutes et tous, peu importent l’âge, l’univers socio-culturel ou même la maîtrise de la langue », précisent les organisateurs. « Durant ces soirées, le spectateur découvrira une véritable scène ouverte où les poétesses et poètes de tous horizons viennent présenter leur œuvre. Ce sera le cas, en plus de la performance de l’artiste invité, lors des micros ouverts et des « Causeries poéthiques » qui se tiendront à l’Atelier Rock de Huy de septembre 2024 à juin 2025. »

Une saison 2024-2025 durant laquelle Huy va vibrer grâce au slam, art oratoire qui devrait sans nul doute permettre de renforcer encore davantage le lien qui unit tous les habitants. Tout au long de l’année, #Liégeois / Liégeois Magazine vous présentera les différent(e)s poète(sse)s qui se produiront à l’Atelier Rock.

« Pas d’épanouissement individuel sans émancipation collective. Pas de scènes sans partage, pas de littérature sans slam, pas d’artistique sans éducation populaire, pas de culturel sans social, pas de démocratie sans paroles citoyennes, pas de poésie sans engagement, pas de vie sans poésie », conclut Lisette Lombé, Poétesse nationale.

Pour suivre La Slamerie sur les réseaux sociaux : https://www.facebook.com/laslamerie

Pour (re)découvrir le portrair de Julie Lombé : « La poésie offre un rapport au monde différent » — #Liégeois (liegeois-magazine.be)

Liège & Basketball