#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 22 Juin 2024, il est 11:14am
«

« Une ode à la liberté et une incitation à poursuivre ses rêves »

À la une Culture Musique Portraits

#Liégeois / Liégeois Magazine vous emmène à la rencontre d’Absolem, étoile montante du rap belge qui se produira ce 26 mai au Palais des Princes-Evêques pour la seconde édition de Divercity.

Né à Liège il y a 26 ans, Absolem est le petit prodige qui monte au sein du rap game belge. « Quelque chose est en train de se passer autour de lui. Il devient un moteur du rap belge et un porte-drapeau du rap liégeois », confirme Kaer, figure emblématique de la scène urbaine liégeoise. « Cela démontre que désormais, après que l’axe bruxellois fut longtemps leader dans le milieu du rap, les artistes liégeois prennent de l’envergure. »

« La Belgique reste un très petit pays et il y a bien plus de points communs que de différences entre les rappeurs bruxellois et liégeois. Le rap offre un large éventail de couleurs, de styles, et c’est ce qui en fait sa richesse », note François dont le nom de scène est directement inspiré d’Alice in Wonderland. « A Liège, il y a toujours eu un mouvement culturel hyper cool malgré un manque d’infrastructures. Mais nous ne sommes pas les plus à plaindre. »

A sa majorité, François a pris la direction de Bruxelles et a depuis lors un pied dans la capitale et un autre dans la Cité ardente. « Bruxelles c’est le bureau, Liège c’est la maison » sourit celui qui s’est rapidement passionné pour le rap. « En secondaire, un pote m’a aidé à écrire un premier texte et j’y ai pris beaucoup de plaisir. Nous faisions des battles dans la cour et c’est ainsi que tout a commencé. » Et d’ajouter : « J’aime manier la langue, susciter des réactions, pouvoir parler de ma vie et délivrer des messages. J’apprécie aussi beaucoup l’aspect musical. »

François fera d’abord partie d’un groupe et peaufinera ses textes avant de se lancer en solo en 2018, accompagné du beatmaker bruxellois Dee Eye. « Une alchimie s’est directement créée avec lui et c’est lui qui produit tous mes projets », continue Absolem qui puise son inspiration dans la vie de tous les jours et écoute différents genres musicaux.

Rappeur à la technique maitrisée et au charisme assuré, repéré pour son amour de la rime percutante, sa voix grave et ses flows efficaces, Absolem a développé son propre univers. « C’est un peu un mix entre les anciens et les nouveaux codes du rap », explique-t-il. « J’adore d’ailleurs toujours découvrir d’anciens groupes et je picore des influences un peu à droite, à gauche pour construire une identité qui m’est propre. J’apprécie allier la forme et le fond, sortir des punchlines tout en restant le plus proche possible de l’humain car je veux qu’Absolem ressemble à 100% à François. »

Balle d’Argent, un vingt titres comprenant dix featurings – dont certains avec des pointures comme Caballero, Peet, Venlo ou encore Geeeko et Bakari – a marqué un réel tournant dans la carrière d’Absolem, aussi bien dans la qualité du projet et des visuels qui l’accompagnent que dans les nombreux retours positifs du public. A la fin du mois de mars 2024, ce pur talent a dévoilé son nouveau projet : Les yeux grands fermés« C’est une ode à la liberté, une incitation à se faire confiance, à vivre à fond, à ne rien lâcher et à croire en ses rêves », précise-t-il. « Je remercie d’ailleurs déjà tout le monde pour l’accueil que ce nouvel EP a reçu. »

S’il n’est pas un fan des réseaux sociaux, Absolem affectionne par contre particulièrement se produire en live. « La scène, c’est super important, c’est le plus stylé dans mon taf. Cela permet d’échanger les énergies, de rencontrer les gens en vrai. C’est très nourricier », enchaine-t-il.

Ce dimanche 26 mai, Absolem sera sur scène pour à la seconde édition de Divercity, un évènement d’envergure totalement gratuit dont #Liégeois / Liégeois Magazine est partenaire. « J’ai grave hâte », s’exclame-t-il. « Je trouve que c’est super cool de se produire dans un cadre tel que le Palais des Princes-Evêques. C’est un lieu historique, symbolique. Je me rappelle l’avoir visité lorsque j’étais à l’école primaire. C’est aussi un chouette message qu’un jeune Liégeois qui écrivait ses textes dans un trou paumé soit invité à performer dans un bâtiment aussi emblématique. » Et de conclure : « Que le spectacle continue. »

Thiebaut Colot

Les réseaux sociaux d’Absolem : ABSOLEM (@absolem__hs) • Photos et vidéos Instagram , Facebook, Absolem – Prières (Prod. Dee Eye) (youtube.com)

Pour découvrir la bière d’Absolem : « La bière Absolem : la fusion de la musique et de la culture brassicole » — #Liégeois (liegeois-magazine.be)

Pour en savoir plus sur Divercity : « Une journée qui fait bouger Liège autour de valeurs qui ont du sens » — #Liégeois (liegeois-magazine.be)

Pour découvrir le portrait d’Hobiwan, autre rappeur liégeois qui se produira à Divercity ce 26 mai : « Un style un peu humoristique dans les visuels mais humblement sérieux dans les textes » — #Liégeois (liegeois-magazine.be)

Crédits photos : DR

Votre publicité dans le magazine #Liégeois