#Liégeois — Magazine de référence pour la Province de Liège
Nous sommes le 24 Fév 2024, il est 14:35pm
«

« Pierre de Maere fut le roi des Francos 2023 »

À la une Culture Musique

Le bilan complet de cette fantastique édition 2023 des Francofolies de Spa.

Dimanche à 17 heures, avant que Kendji Girac, Christophe Willem, Florent Pagny, Marc Lavoine et Cali ne bouclent ces quatre jours de Francos en apothéose, Nicolas Tefnin, Yoann Frédéric et Charles Gardier prenaient place sur l’estrade du Salon Bleu pour dresser un premier bilan de cette édition 2023 des Francofolies de Spa« Tous les paris que nous avons faits ont fonctionné », se réjouissait le Président des Francos, très heureux de la tournure des évènements après une édition « de reprise » en 2022, et notamment des nombreuses animations en ville. « Les Francos en ville, c’est une sorte d’exclusivité même si cela représente des contraintes techniques. Je suis très heureux que ce festival soit accueilli dans une ville comme Spa, aussi belle et possédant un si riche patrimoine. » Et d’ajouter : « On peut faire cocorico quand une édition se passe bien, comme celle-ci, une édition record. C’est une émotion assez intense car il y a beaucoup de travail en amont. Je suis heureux de l’accueil réservé par les commerçants spadois et très fier d’avoir une aussi bonne équipe. »

Nicolas Tefnin terminait en saluant « l’incroyable boulot fourni par Yoann Frédéric », dans la continuité de ce qui avait été « fait  et bien fait » par le passé, avant de lui passer le relais. Le nouveau Directeur des Francos mettait en avant la fréquentation record du nouveau site unique – entre 130 000 et 150 000 festivaliers au total – qui n’a pas généré de difficultés mais aussi le bonheur de voir des francofous présents dès 13 heures pour profiter des 60 concerts gratuits organisés durant les quatre jours. « Un pari gagnant, j’avais l’impression de vivre un Festival de la musique à côté d’une Fête de la musique », souriait le nouveau « boss » des Francofolies, se félicitant d’avoir pu également proposer un site « confortable et sécurisé » et un climat extrêmement positif, de fête, de partage et de convivialité. « Cette ambiance particulière qui fait le sel des Francos est une réussite collective. Nous avons réussi à retrouver l’esprit des Francos et put***, ça fait du bien », constatait-il, annonçant dans la foulée « une très belle fête » pour les 30 ans du festival en 2024.

Charles Gardier, cofondateur et codirecteur des Francos avec Jean Steffens depuis 1994, qui avait pour la première fois épousé le rôle de programmateur après avoir passé la main à Yoann Frédéric au terme de l’édition 2022, prenait la suite avec une certaine émotion. Soulignant la qualité des artistes présents cette année dans la perle des Ardennes et certains moments incroyables qui ont marqué ces quatre jours, Charles Gardier livrait, en vrac, son bilan artistique, mentionnant Antoine Armedan, Perry Rose, Antoine Delie, Rori – « ça fait du bien de la voir rayonnante » -, Charles, Suzane, Emile Bilodeau, Yellowstraps mais aussi Juliette Armanet, Mika – « qui a mis tout le monde d’accord » – et les autres. « Si Typh Barrow fut la reine des Francos l’année dernière, cette année c’est Pierre de Maere, bourré de charisme et de talent, qui en est le roi », assurait-il.

Très ému, cette figure emblématique des Francos ne cachait pas sa satisfaction. « Notre grand bébé est entre de bonnes mains », félicitait-il. « Yoann et toute l’équipe ont su relever le défi. L’âme des Francos est toujours là et c’est encore mieux qu’avant. » Charles Gardier rajoutait avoir vécu une magnifique édition et promettait que les Francos allaient encore vivre de « merveilleuses années » grâce à cette nouvelle dynamique. 

Cette conférence de presse se terminant par l’annonce des lauréats du Franc’Off, le tremplin organisé par le festival, en compagnie des deux co-présidents : Typh Barrow et Renaud Godart (Ykons). Blunt, ESTL et Cloudie étaient primés alors que le podium se constituait de Marvett (3e), Orlane (2e) et Jies, grand vainqueur de cette édition 2023 qualifiée par tous de très relevée. Après avoir reconnu que l’expérience de vivre les Francos comme spectatrice avait été géniale et que son co-président Renaud fut super, Typh Barrow a pointé l’importance d’un tel concours. « Cela offre de telles opportunités et clés dans un parcours d’artiste, ça n’a pas de prix », déclarait-elle. « Ces jeunes talents méritent cette vitrine et démontrent qu’il y a du talent en Belgique », enchaînait Renaud Godart.

Alors que les Francos 2024 commencent déjà à se préparer, le premier artiste officiellement programmé sera donc le Bruxellois Jies. Chez #Liégeois, nous ne pouvons manquer de confirmer la formidable ambiance qui régnait à Spa ces quatre jours, le retour des Bars en folie et des scènes gratuites ayant permis à la ville toute entière de se transformer en salle de concerts géantes. Nous ne pouvons également passer sous silence les performances de Mika, Bigflo & Oli et Pierre de Maere qui resteront dans les annales du festival alors que Marc Lavoine, Florent Pagny, Mentissa, Roméo Elvis  et Christophe Willem ont également su nous séduire. Vivement l’année prochaine !

Pour (re)vivre la 1ere journée des francos : « On a besoin de jolies histoires » — #Liégeois (liegeois-magazine.be)

Pour (re)vivre la 2ème journée des francos : « Merci les Francos, vous êtes incroyaux ! » — #Liégeois (liegeois-magazine.be)

Pour (re)vivre la 3ème journée des francos : « Merci la Belgique d’avoir cru en nous avant les autres » — #Liégeois (liegeois-magazine.be)

Pour (re)vivre la 1ere journée des francos : « Vous êtes le meilleur public du monde » — #Liégeois (liegeois-magazine.be)

Pour (re)lire l’interview de Bérode : « Ce que je préfère, c’est quand jaillit une phrase sur une suite d’accords » — #Liégeois (liegeois-magazine.be)

Pour re(lire) l’interview de François Poull : « Je ne sais pas encore à quelle sauce je vais être mangé mais je suis prêt et très impatient » — #Liégeois (liegeois-magazine.be)

Pour (re)lire l’interview de JusTwo : « Une chance de partager cette aventure ensemble » — #Liégeois (liegeois-magazine.be)

Pour (re)découvrir l’actu des Francos : « La musique a toujours fait partie de ma vie » — #Liégeois (liegeois-magazine.be) , « Je vais me battre pour trouver ma place » — #Liégeois (liegeois-magazine.be) , « Jubilatoire de voir les choses incroyables qu’Angèle et Roméo Elvis réalisent » — #Liégeois (liegeois-magazine.be) , « Que tu viennes d’une grand ville, ou d’un petit village, faut qu’tu vois ça* » — #Liégeois (liegeois-magazine.be) , « La culture appartient à tout le monde, les Francos sont le seul festival en ville d’envergure » — #Liégeois (liegeois-magazine.be)

Thiebaut Colot

Crédits photos : Sable et LM

Liège & Basketball